Après la Hedging saga, et le Mauritius Duty Free Paradise, Pravind Jugnauth s’attaque aux produits pétroliers. Sa cible, cette semaine encore, Rajesh Jeetah. Le leader du MSM a, en effet, tenu à mettre au grand jour les tenants et aboutissants du contrat de Betamax Ltd avec la State Trading Corporation (STC) pour le transport des produits pétroliers de la firme indienne, Mangalore Refineries à Maurice. Avec moult détails et photos à l’appui, Pravind Jugnauth est ainsi revenu, hier, lors de sa conférence de presse sur ce « jackpot de Rs 8 milliards accordé au clan Jeetah/Bhunjun ».
Fidèle à sa parole de dévoiler, semaine après semaine, les scandales politiques touchant le gouvernement, Pravind Jugnauth jette un nouveau pavé dans la mare cette semaine, avec l’affaire Betamax Ltd. Notamment en ce qu’il s’agit du contrat pour le transport maritime des produits pétroliers. Dénonçant « ce contrat exclusif de la STC », le leader du MSM fait d’emblée ressortir que « Betamax Ltd, dont la famille Jeetah/Bhunjun est actionnaire, détient le monopole du transport des produits pétroliers à Maurice sur une période de 15 ans ». Un contrat « taillé sur mesure » et « dicté par Betamax, embarquant la STC dans une ligne de commerce qui n’est pas la sienne ». Cela, alors même que le State Law Office (SLO) a émis de sérieuses réserves à cet effet, affirme Pravind Jugnauth. Il revient ainsi sur les événements précédant l’allocation du contrat à Betamax Ltd, mettant en exergue les conditions qui sont rattachées à ce contrat, dont l’engagement de l’État à suppléer la STC en cas où celle-ci ne peut honorer ses obligations.