Les éléments de la Customs Anti-Narcotics Section (CANS) de la Mauritius Revenue Authority (MRA) ont découvert mercredi 3 200 cartouches de cigarettes dissimulées dans des portes coulissantes au port. La valeur marchande de l’une des plus grosses saisies de cigarettes par la MRA est estimée à environ Rs 4 M. Ces produits de contrebande étaient destinés à une certaine Karen Theophile, une ressortissante malgache mariée à un Mauricien, résidant dans la région de Forest-Side.
La cargaison de cartouches est arrivée à bord du navire Maersk Skarstind, en provenance de Chine, mais la CANS soupçonne que les cigarettes ont été achetées à Singapour. La Malgache, qui avait contacté un courtier marin pour dédouaner sa marchandise, a allégué que son conteneur renfermait des portes, des marbres, des meubles et des équipements électriques.  En vérifiant les portes coulissantes, recouvertes par du carton, les douaniers ont constaté qu’elles étaient anormalement lourdes. En les passant au scanner, ils ont noté la présence de certains produits douteux. En décachetant 69 portes à la SFL Landing Station du port, les membres de la CANS ont alors découvert les cigarettes de contrebande et l’ADSU a été alertée. Le courtier, qui devait dédouaner la marchandise, a avancé avoir rencontré le commanditaire quelques jours auparavant, lequel l’a informé que le conteneur renfermait des portes. Il a déclaré ne rien savoir sur ce trafic et a remis tous les documents à la CANS. Entre-temps, les membres du British American Tobacco et du TNS Tobacco se sont hier rendus au port, où ils ont confirmé que ces cartouches ne leur appartenaient pas, ajoutant n’avoir passé aucune commande auprès de cette Malgache. D’ailleurs, ils ont déclaré qu’ils ne commercialisaient plus certaines marques de cigarettes saisies hier. Karen Theophile est activement recherchée par la police, même si une descente à son domicile mercredi n’a rien donné. La MRA n’écarte pas la possibilité que d’autres individus soient impliqués dans ce trafic.