« Nous voudrions apporter des éclaircissements à certaines déclarations rapportées dans votre journal de ce jour, en page 8, dans l’article non signé et ayant pour titre “Révocation de la grève ce matin”. Nous voulons vous dire que ce qui est rapporté, à savoir que « la MSPA aurait proposé de rétribuer les jours de grève observés mais à certaines conditions » est complètement inexact.   
Nous vous confirmons que les membres de la MSPA ont immédiatement, et de façon catégorique, rejeté la demande du JNP, faite à travers le ministère dans le courant de la soirée d’hier, pour la rémunération des jours de grève. À aucun moment la possibilité de rémunérer les jours de grève n’a été envisagée par aucun des membres de la MSPA, et c’est d’ailleurs un item dont les membres ne voulaient même pas discuter.  
Comme expliqué par le président de la MSPA Gilbert Espitalier-Noël lors du point de presse de la MSPA le 27 novembre 2014, les employés de toutes les compagnies membres de la MSPA avaient été informés de la loi concernant le non-paiement bien avant le début de la grève. Il leur a été clairement dit que la loi serait appliquée dans sa totalité en cas de grève et que la section 83 (2) de l’Employment Relations Act indique clairement que les jours de grève ne sont pas rémunérés et que cela affecte aussi les bonus.  
De plus, comme souligné par M. Espitalier-Noël lors de ce même point de presse, non seulement la loi est claire à ce sujet, mais le fait même d’envisager une rémunération pour les jours de grève serait terriblement injuste envers les employés ayant refusé de se mettre en grève, risquant ainsi la colère de leurs collègues. »