C’est sans doute en pensant aux attaques meurtrières de vendredi soir à Paris que tous ceux qui ont pris la parole à la 54e convention de la communauté Ahmadiyya au SVICC samedi après-midi, dont les invités officiels (outre Xavier-Luc Duval, les ministres Ivan Collendavelloo et Roshi Bhadain) et les dignitaires de l’Ahmadiyya ont rappelé que ces actes sont contraires à l’esprit de l’Islam authentique qui prône la paix et la coexistence fraternelle, et qui se résume dans la devise de l’Ahmaddiyat : « Love For All, Hatred For None. »
Le président (Amir) de la communauté musulmane Ahmadiyya à Maurice, Moussa Taujoo, tout en rappelant que la 54e convention annuelle s’inscrit dans le cadre des célébrations du centenaire de cette communauté dans l’île, a cité des déclarations du Messie Promis sur ce qu’est véritablement l’Islam, religion de paix et de pratique active de la bonté : « The principle to which we adhere is to have kindness at heart for all mankind. If anyone sees the house of a Hindu neighbor on fire and does not go forward to help extinguish the fire, most truly I declare that he does not belong to us. If anyone of my followers having seen someone attempting to murder a Christian does not endeavour to save him, I most truly declare he does not belong to us. »
Le Premier ministre adjoint a salué la campagne d’affichage menée par la communauté musulmane Ahmadiyya à travers l’île pour faire savoir qu’elle milite pour un monde libéré de la haine et épris d’amour : « Love For All, Hatred For None. » Il a salué le modèle mauricien de coexistence pacifique et de respect les uns pour les autres qui fait l’objet d’éloges dans le monde entier, et a fait allusion à sa récente visite en Palestine où chrétiens et musulmans vivent leur foi dans le respect et l’intimité. Il a saisi l’occasion pour saluer la présence sur l’estrade de Sharif Odeh, Amir de Kababir en Israël. Le ministre de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain a lui aussi fait référence aux attaques terroristes de Paris et à l’Islam pacifique prôné par la communauté Ahmadiyya :
« First of all, let me present my condolences to the French people and to the victims and their families consequent to the tragic events of last night. We also congratulate the Ahmadiyya community for organizing this event, the Jalsa Salana, and so for promoting the message of peace throughout the world. » Il s’est félicité de l’allocution « The Path to Peace » que le Calife de l’Ahmadiyyat a prononcée au Capitole devant un parterre de membres du Congrès et du personnel de la Maison Blanche et où le chef religieux a dit notamment : « The truth is that peace and justice are inseparable. You cannot have one without the other. » Et au ministre d’ajouter : « The government is committed to promoting peace, to promoting good governance, to promoting integrity. »
Auparavant, le vice-Premier ministre Ivan Collendavelloo, qui a consacré son intervention essentiellement à la genèse de la communauté musulmane Ahmadiyya à Maurice, a mis en relief les bonnes pratiques et les principes auxquels elle adhère : « You exercise your faith in full respect of others and in full financial autonomy. Your firm belief is that everyone on earth has the same rights, the same obligations and the same powers. » Enfin, dans son discours de fermeture, le Naib Nazir Shiraz Ahmud, de Qadian, Inde, a lui aussi déploré les tragiques incidents de Paris qui ont coûté la vie à nombreux innocents. En citant maints exemples tirés des Saintes Écritures, il a démontré que l’Islam est dénaturé quand il n’est pas au service du bien-être de l’humanité.