Sur ordre d’un juge d’instruction français, qui a fait le déplacement à Maurice avec un mandat spécifique, un couple français a été appréhendé par des limiers du Central CID en leur domicile de Case-Noyale. Ils ont été placés en état d’arrestation le temps que les procédures d’extradition ne soient enclenchées par les autorités françaises.
Les premiers renseignements disponibles indiquent que le Français Jean Sicart et son épouse sont accusés d’une fraude sous forme de détournement de quelque 5 millions d’euros (environ Rs 200 millions) en 2015 dans la région de Toulouse, en France. Très peu de détails ont transpiré quant au mécanisme de cette fraude. Le juge d’instruction français chargé de cette enquête en France a fait le déplacement à Maurice dans le cadre de la Legal Mutual Assistance pour lutter contre les crimes en col blanc. Il se trouvait dans les locaux du Central CID ce matin quand les deux Français, qui avaient trouvé refuge à Maurice en croyant pouvoir bénéficier de protection en l’absence d’un traité d’extradition, ont été arrêtés dans la matinée.
Les deux suspects doivent être traduits devant le tribunal de Port-Louis en cours de journée pour les besoins de procédures.