La Financial Services Commission de Maurice, le régulateur du secteur des services financiers non bancaires, et la Securities and Exchange Commission (l’autorité boursière) du Nigeria ont signé en début de semaine un protocole de coopération (Memorandum of Understanding) pour des consultations et l’échange d’informations.
Le protocole a été paraphé par la Chief Executive de la Financial Services Commission (FSC), Clairette Ah-Hen, et la directrice générale de la SEC du Nigeria, Arunma Oteh, lors de la conférence annuelle de l’International Organization of Securities Commissions (IOSCO) à Beijing. Le protocole établit une plateforme de coopération entre les deux institutions régulatrices pour une assistance mutuelle dans l’exécution de leurs responsabilités respectives. « The FSC and the SEC recognise, through this MoU, the importance of regional co-operation to develop and maintain a sound domestic financial services industry in Mauritius and Nigeria », souligne un communiqué de la FSC.
Pour Clairette Ah-Hen, le MoU démontre l’engagement de la FSC à coopérer avec d’autres régulateurs, notamment dans la région africaine, pour faciliter l’échange d’information et le développement des capacités. Les milieux de la FSC font ressortir que le MoU témoigne de l’importance accrue de l’activité internationale en matière de fourniture de services financiers et de la nécessité d’une coopération mutuelle pour une meilleure administration et application des règlements régissant l’industrie des services financiers.