Le Gouverneur de l’île autonome d’Anjouan de l’Union des Comores, Anissi Chamsidine, a rendu une visite de courtoisie à la Lord-maire, Dorine Chukowry, ce matin. Les discussions ont porté sur la coopération entre la capitale mauricienne et cette île comorienne et un éventuel jumelage entre elles. Dans un bref entretien avec Le Mauricien, le Gouverneur d’Anjouan a invité les investisseurs mauriciens à venir prospecter les opportunités d’investissements qui existent dans son île qu’il qualifie de « vierge ».
« Rien n’a encore été fait à Anjouan. Tout est vierge. Les Mauriciens peuvent venir voir ce qu’ils peuvent y prendre. Moi, je suis venu voir ce que je peux avoir à Maurice », nous a déclaré Anissi Chamsidine après sa rencontre d’une demi-heure avec Dorine Chukowry et des officiels de la mairie de Port-Louis, en présence du consul de l’Union des Comores à Maurice, Sulliman Tagaully.
Pour Anissi Chamsidine, Maurice et Anjouan peuvent aussi coopérer dans d’autres domaines tels que la formation technique et le tourisme. « Maurice a une grande expertise dans ces domaines dont nous pouvons profiter », dit-il, avant d’ajouter que cette coopération peut se faire dans d’autres domaines également. L’île Maurice et celle d’Anjouan se connaissent à peine, relève notre interlocuteur. « Nous aimerions vraiment partir de ce canal de coopération décentralisée pour venir présenter les Comores, particulièrement Anjouan, aux Mauriciens. C’est pour cela que j’invite les dirigeants mauriciens à venir à Anjouan pour découvrir les Comores ».
Le Gouverneur d’Anjouan se dit très honoré que son pays abrite le Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Commission de l’océan Indien (COI), le week-end prochain. « Nous avons fait de notre mieux quant à l’organisation de ce grand événement mais il va y avoir certainement des lacunes, puisque c’est notre première expérience ». À une question sur Mayotte, M. Chamsidine répond : « C’est une question réservée exclusivement au chef de l’État comorien et je n’ai pas les compétences, en tant que Gouverneur, pour y répondre. »
Anissi Chamsidine est le premier Gouverneur élu de l’île autonome d’Anjouan, qui est à la fois un État fédéré de l’Union des Comores et une île de l’archipel située dans l’océan Indien. Sa capitale est Mutsamudu et sa population est d’environ 250 000 personnes. Sa superficie est de 424 km2. L’île d’Anjouan est la principale zone de production agricole de l’Union des Comores. Les principales ressources de devises sont la vanille, l’ylang-ylang et le girofle, ces deux dernières productions étant récoltées principalement dans l’île. La production des fruits et des légumes y est aussi importante et des exportations ont lieu vers Mayotte. On y cultive également un peu de riz, mais pas assez pour l’autosuffisance. D’autre part les habitudes alimentaires prises de consommer des produits importés (farine, riz, pomme de terre…) déstabilisent la production. L’île abrite le port hauturier de Mutsamudu et l’école des pêches. L’île possède de grandes plages de sable noir et très peu de sable blanc, le tourisme y est donc confidentiel.