La signature d’un accord pour la mise en place d’une commission mixte Maurice-Maldives a eu lieu hier. C’est le deuxième projet qui se concrétise avec l’archipel, après la signature d’un accord bilatéral sur l’accès aérien le mois dernier. Ces développements surviennent deux mois après la visite officielle du ministre des Finances Xavier-Luc Duval aux Maldives.
Le ministre des Finances de l’archipel des Maldives, Abdullah Jihad, a fait le déplacement à Maurice pour finaliser les modalités de la commission mixte entre les deux pays. Hier, il a procédé à la signature des documents en présence de son homologue mauricien Xavier-Luc Duval et du ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell.
Cet accord vise à renforcer la coopération entre les deux pays. Les Maldives ont sollicité l’expertise mauricienne pour développer leur secteur financier. Au cours de sa visite, Abdullah Jihad a eu l’occasion de prendre connaissance des différents services en place et n’a pas manqué de souligner son appréciation. « Maurice a un des meilleurs secteurs offshore au monde et nous avons beaucoup à apprendre de vous », a-t-il fait ressortir.
De son côté, le ministre Xavier-Luc Duval s’est dit heureux de constater que les choses bougent très vite suite à sa visite aux Maldives. « Nous avons eu l’occasion de renforcer notre amitié et la signature de cet accord prouve que les deux gouvernements ont la volonté d’améliorer leurs relations. »
Le ministre Arvin Boolell a lui aussi salué la coopération entre les deux pays et a réitéré l’invitation faite par Xavier-Luc Duval lors de sa visite aux Maldives, pour que le pays intègre la Commission de l’océan Indien (COI). Les principales missions de la commission mixte Maurice-Maldives sont : faciliter les échanges commerciaux et l’investissement, négocier un traité de non-double imposition, la signature d’un accord pour la promotion et la protection de l’investissement, la possibilité que les entreprises maldiviennes soient cotées en bourse à Maurice, entre autres.
Outre les aspects purement financiers, Maurice et les Maldives collaboreront dans différents domaines. D’abord, la signature d’un accord sur l’accès aérien entre les deux pays permettra de renforcer le tourisme asiatique et régional.
Selon les projets de Mega Maldives Airline qui a démontré son intérêt pour cette desserte, il est question de proposer une double destination Maldives-Maurice aux touristes chinois et d’amener les touristes sud-africains qui visitent Maurice à découvrir les Maldives. Abdullah Jihad a émis le souhait que ce vol soit opérationnel dès le mois de juillet.
De même, l’archipel rejoindra l’organisation îles Vanille qui réunit les îles de l’océan Indien. Les autorités étudient également la possibilité de développer un tourisme de croisière entre les deux pays.
D’autre part, l’archipel qui a de l’expertise en matière de gestion de ressources marines, apportera son soutien à Maurice, particulièrement à un moment où la mer est sous pression. De même, les Maldives partageront leur expérience en matière de dessalement de l’eau de mer et de l’élevage des concombres de mer.
Le secteur de la pêche profitera également de la coopération Maurice-Maldives. La coopération mixte développe un système commun de surveillance de notre zone économique exclusive et mettra en place une ocean economy.
L’éducation et l’emploi ont aussi été pris en considération. Les Maldives comptent recruter une cinquantaine d’enseignants du secondaire, ainsi que des médecins et des infirmiers mauriciens. En retour, Maurice propose d’offrir des bourses d’études supérieures à des jeunes maldiviens.