Environ trois semaines après l’éclatement du détournement de fonds massif à la société coopérative de Vacoas, avec des préjudices touchant la barre des Rs 500 millions, les dessous de la connexion entre la CEO de la société coopérative, Kamla Kumari Guness-Purmessur, et le directeur général de Passion Drive Co Ltd, Sewram Ettoo, commencent à transpirer des murs des Casernes centrales. Des indications obtenues de sources proches des enquêteurs du Central CID en fin de semaine confirment que le présumé cerveau derrière ce scandale financier, Kamla Kumari Guness-Purmessur, n’est nulle autre que la partenaire d’affaires du Maserati Boy Sewram Ettoo, qui aura bénéficié d’un jackpot total de Rs 215,8 millions sous forme d’emprunts de la coopérative de Vacoas.
Ces deux protagonistes avaient incorporé la compagnie K-VANDA Properties Ltd depuis 2010. Pire encore : la CEO Purmessur aurait exercé des pressions sur la ressortissante étrangère Tatyana Gontrcharova-Gunga, arrêtée dans le sillage de l’enquête du Central CID cette semaine, pour signer un document en vue d’un emprunt de Rs 10 millions en faveur des Ettoo dans le cadre d’un développement de bungalows sur l’île d’Ambre. La prochaine étape de l’enquête du Central CID devrait être l’interrogatoire “ under-warning “ de l’époux de la ressortissante étrangère, Muhammud Reaz Gunga, qui est présenté comme un “ business partner “ de la famille Ettoo.
Des recoupements d’informations auprès des sources dignes de foi aux Casernes centrales confirment que depuis le 20 octobre 2010, le patron de Passion Drive Co Ltd, Sewram Ettoo, et la CEO de la Vacoas Popular Munti Purpose Co-operative, Kamla Guness-Purmessur, avaient incorporé la société K-VANDA Properties Ltd. Au terme de l’accord, ces actionnaires qui possédaient des parts à égales dans la société  devaient alors s’attribuer le titre de co-directeurs avant d’acquérir un terrain à Grand-Baie en novembre 2010 à coup de plusieurs millions de roupies. Sur la base de cette association entre les deux protagonistes, Sewram Ettoo devait obtenir deux importants emprunts de la coopérative de Vacoas en l’espace de huit mois en 2011 avec la complicité de sa partenaire d’affaire et CEO de la société coopérative Kamla Kumari Guness-Purmessur. En effet, celui présenté comme le Maserati Boy devait d’abord obtenir un emprunt de Rs 10 millions en date du 14 janvier 2011 et un autre à hauteur de Rs 36 millions le 14 septembre 2011. Le même Modus Operandi aurait été utilisé pour décaisser ces fonds en faveur de Sewram Ettoo, soit sans se conformer aux règlements de prêts en vigueur au sein de la société coopérative et sans fournir des “ proper securities.”
Une portion de terrain sur l’île d’Ambre
Les avancées de l’enquête des hommes du Central CID, sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi, indiquent que la CEO Kamla Guness-Purmessur – qui s’est elle-même octroyé la somme de Rs 34 millions en quatre tranches entre 2009 et 2012 – fut ni plus ni moins que l’agent de Sewram Ettoo au sein de cette société coopérative. L’une des confirmations à cet effet a été apportée durant la semaine écoulée avec l’arrestation et l’inculpation provisoire de la ressortissante étrangère Tatyana Gontrcharova-Gunga. Au cours de sa séance d’interrogation avec les enquêteurs de la police, la suspecte a d’abord fait comprendre que son époux, Muhammud Reaz Gunga, est le partenaire d’affaires de Sewram Ettoo. Donnant plus de détails sur le business des deux hommes, Tatyana Gontrcharova-Gunga a expliqué qu’ils ont deux compagnies en leurs noms et qu’ils sont également propriétaires d’une portion de terrain sur l’île d’Ambre avec comme projet la construction de bungalows.
 Dans le cadre de ce développement immobilier, la ressortissante étrangère a été sollicitée par le tandem d’hommes d’affaires Gunga/Ettoo pour apposer sa signature sur une demande d’emprunt de Rs 10 millions. Les indications sont que Tatyana Gontrcharova-Gunga devait être des plus réticentes pour signer ce document compte tenu principalement du montant à rembourser mensuellement. Et c’est à partir de là que Kamla Guness-Purmessur devait à nouveau entrer en scène. Les informations disponibles indiquent que la CEO aurait tenté à plusieurs reprises de convaincre la ressortissante à contracter cet emprunt en faveur de Sewram Ettoo. Kamla Guness-Purmessur devait alors vanter les mérites du Maserati Boy en affirmant qu’il a contracté plusieurs emprunts qu’il  rembourse scrupuleusement. La CEO de cette Cooperative Credit Union est même allée plus loin en expliquant qu’elle a également contracté plusieurs emprunts pour Sewram Ettoo. Tatyana Gontrcharova-Gunga a fait comprendre aux enquêteurs du Central CID qu’elle ignore si le prêt de Rs 10 millions avait été approuvé mais affirme toutefois que les chèques découlant de cette application ont été décaissés et payés à Sewram Ettoo.
Procédures non respectées
Ce mécanisme sans respecter les procédures en vue d’obtenir des prêts avec des montants conséquents a été utilisé à plusieurs reprises soit également avec d’autres membres de la famille Ettoo. En effet, les indications de sources fiables confirment que Reenadevi Ettoo, Soondursen Ettoo, Anirao Ettoo et Usha Ettoo, tous arrêtés depuis le début de l’enquête, ont avoué avoir contracté des emprunts au nom de Sewram Ettoo. Ces procédures se sont déroulées comme de simples formalités avec ces quatre membres de la famille Ettoo se présentant dans les locaux de la société coopérative pour signer les applications des “ loan documents” préalablement préparées par Sewram Ettoo et la CEO Purmessur.
À ce stade de l’enquête, avec l’arrestation et inculpation de sept suspects, le Central CID a d’ores et déjà établi que Sewram Ettoo a bénéficié d’un jackpot de Rs 215,8 millions sous forme d’emprunt pour être injecté dans ses différents business. Ce suspect qui a été maintenu en détention policière depuis son arrestation devra comparaître à nouveau devant la Bail and Remand Court ce mardi en vue de sa motion pour une remise en liberté conditionnelle. L’une des prochaines étapes à venir pour les enquêteurs du Central CID devrait être l’interrogatoire “ under warning “ de Muhammud Reaz Gunga présenté comme le partenaire d’affaires de Sewram Ettoo. Le principal concerné, actuellement en déplacement à l’étranger, devrait se présenter, dès son arrivée à Maurice, au QG du Central CID selon les arrangements convenus avec son homme de loi. Les sources indiquent que ce développement devrait intervenir dans la première semaine de juin. Par ailleurs, sur la base de plusieurs cas de mauvaise gestion flagrante relevés au sein de cette société coopérative, une forensic audit est actuellement en cours avec le rapport final annoncé pour cette semaine. Pour l’heure il est probable qu’une somme totale de Rs 500 millions a été détournée au préjudice de quelques 5 500 bénéficiaires de cette Cooperative Credit Union…