Après trois mois de compétitions, la 3e édition de la Copa Coca-Cola de football arrive à terme demain à l’occasion de la grande finale chez les U15 et U17 au New George V Stadium. Port-Louis sera représenté dans les deux finales. D’une part, l’ASPL 2000 affrontera Rodrigues (U15) alors que Port-Louis croisera le fer avec Rivière-Noire (U17).
« Le foot sera en fête. Nous nous attendons à une journée bien rythmée surtout avec les deux finales. Ces deux affiches s’annoncent somptueuses », indique Christophe Desbouillons, dont le contrat de trois ans en tant que directeur technique national expire aujourd’hui.
Si sur le plan organisationnel Phoenix Beverages Ltd, à travers Coca-Cola, apporte les dernières retouches afin que tout soit prêt pour demain, il en est de même pour les équipes concernées par les finales. D’abord Rodrigues, qui a fait bonne impression depuis les quarts de finale puis en demi-finale avec la victoire de Port-Louis, favorite de la compétition.
« Nous sommes prêts pour la finale. Nous nous sommes bien préparés. Nous avons un bon groupe et nous avons effectué un test-match durant la semaine afin de voir comment se comportent les joueurs », souligne Nicolas Vaulbert, entraîneur de Rodrigues.
De l’autre côté, l’ASPL 2000, vainqueur de Vacoas-Phoenix 3-1 en demi-finale, reste une équipe difficile à manier. La formation dirigée par Marcel Guillaume viendra jouer crânement ses chances. « Nous avons une bonne équipe. Mais je pense qu’on doit être sur nos gardes face à Rodrigues. Les joueurs sont motivés et veulent décrocher le titre. Nous avons bien travaillé depuis notre qualification pour la finale et je pense qu’on saura donner la réplique », fait-il ressortir.
Chez les U17, tout porte à croire que Port-Louis tentera de prendre la revanche de la génération 2010 battue en demi-finale face à Rivière-Noire, qui remporta la compétition. « Nous allons tenter de faire la différence pour la finale. Cela ne sera certes pas facile, mais nous allons donner notre maximum. Les joueurs sont très excités de disputer cette finale », indique l’entraîneur de Port-Louis, Jean-Nicol Maunick. Pour obtenir son ticket, Port-Louis s’est largement imposée en demi-finale face à Grand-Port (9-1).
De son côté, Rivière-Noire ne viendra pas avec la fleur au fusil. L’équipe dirigée par Sailesh Huneewooth tentera de refaire le coup de 2010. « Les joueurs sont sereins et veulent faire un bon match demain contre Port-Louis. La partie ne sera pas facile et elle est loin gagnée, mais nous ferons tout notre possible », déclare l’entraîneur de l’équipe de Rivière-Noire, qui s’est qualifiée après sa victorie en demi-finales aux dépens de Rivière-du-Rempart 6-1.