Il n’y a pas que le Premier ministre qui a attrapé un mauvais virus qui a paralysé le fonctionnement de son parti, des partis de l’opposition sont également confrontés à des épidémies de mécontentement et de frustration.

On a eu l’épisode Arvin Boolell/Navin Ramgoolam, le feuilleton plus récent animé par Steve Obeegadoo, voilà que Patrice Armance, député du PMSD, est lui aussi sorti du bois pour dire sa colère de voir que son collègue de parti Mahmad Khodabaccus piétine des platebandes dans sa propre circonscription.

Déjà que l’on dit les coqs en peine depuis la partielle tenue dans le fief du leader Xavier Duval, il semble que certains ne cachent pas leur nervosité quant à leur perspective d’avenir au sein de la basse-cour.