source photo : internet

Les autorités ont commencé jeudi dernier à démanteler le plus grand complexe d’abattage de chiens de Corée du Sud, où les défenseurs des animaux sont vent debout pour obtenir l’arrêt de la consommation de viande canine.

La viande de chien fait depuis longtemps partie de la tradition culinaire de la Corée du Sud, où environ un million de chiens sont mangés chaque année, selon les estimations. Néanmoins, cet usage décline. De plus en plus de Sud-Coréens considèrent que le chien est l’ami de l’homme plutôt qu’un animal de ferme destiné à finir dans l’assiette. La pratique devient taboue chez les jeunes générations et les défenseurs des droits des animaux se font davantage entendre.

Le complexe Taepyeong-dong, situé dans la localité de Seongnam, au sud de Séoul, comprenait au moins six abattoirs spécialisés. Il pouvait contenir des centaines de chiens et était un des principaux fournisseurs de viande canine des restaurants spécialisés de tout le pays. Le site sera démantelé sur deux jours et transformé en parc public, ont expliqué les autorités municipales.