Le poste de police de Coromandel

Un sergent de 56 ans affecté à la SMF a dénoncé son supérieur, qu’il accuse de l’avoir insulté mardi à Coromandel alors qu’il se trouvait avec son équipe lors d’un barrage routier. Le quinquagénaire avance qu’un chef inspecteur de la SMF serait arrivé dans un véhicule de police pour une inspection et lui aurait dit : « Serzan, travay-la pa pe fer kouma bizin. » Son supérieur lui aurait alors reproché de ne pas avoir verbalisé un plus grand nombre d’automobilistes pour « breach of curfew order ».

Le sergent affirme avoir parlé « respectueusement » à son capitaine, lui faisant savoir que le travail se déroulait d’après les procédures. Mais son supérieur se serait vexé de cette remarque et, selon le plaignant, il lui aurait lancé : « Ey serzan, kan fini vinn vie, pran pansion ! » Puis il lui aurait lancé des jurons devant son équipe. Le quinquagénaire dit s’être senti « humilié » par le comportement de son supérieur à son égard, alors qu’il compte 34 ans de service au sein de la force policière. Aussi, après son travail, il s’est rendu au poste de police de Coromandel pour porter plainte. Toutefois, sur place, des policiers lui ont déclaré qu’il fallait obtenir l’aval d’un haut gradé pour loger une déposition contre son supérieur. Le sergent a insisté, mais sans succès. Finalement, il n’a pu faire qu’une entrée à Coromandel. Ce n’est que le lendemain que le quinquagénaire a pu faire une déposition formelle pour insultes au poste de police de Lallmatie, région de sa résidence.