Image d'illustration

Des habitants de Coromandel qui empruntent la passerelle, située à quelques mètres de la chapelle Emmaus pour avoir accès à l’autre côté de la route, sont pris de court par le nombre de pigeons qui ont envahi cet espace. « Je préfère ne pas prendre la passerelle de peur que ces oiseux ne m’agressent », confie une cinquantenaire qui s’apprêtait à se rendre dans une boutique de la localité.

Compte tenu du nombre d’accidents qui se sont produits et du nombre de travailleurs étrangers qui habitent les environs, la cinquantenaire demande aux autorités de prendre les dispositions nécessaires pour évacuer les oiseaux.