Capstone Corporation Ltd, filiale du groupe CFA et société enregistrée à Maurice qui gère des rapports et documents contenant des données juridiques et financières, des faits, des analyses et des informations officielles du registre mauricien, a publié un communiqué ce dimanche matin, 22 mars, condamnant avec force la publication des noms de ses employés sur WhatsApp.

Parlant de « vilaine surprise’, Capstone s’indigne vivement de la circulation sur messagerie électronique des noms et coordonnées des membres de son personel.

Capstone est d’autant plus remonté que ces données « ont été transmises au ministère de la Santé après qu’un de leurs collègues ait signalé, en fin de semaine dernière, être un proche d’un patient souffrant du Covid-19 ».

La compagnie condamne le fait que ces informations confidentielles soient désormais du domaine public, compte tenu des risques que cela implique pour ses employés.

« Nous sommes vraiment outrés que cette liste soit en circulation. Nous avons informé le ministère de la Santé de la situation par le biais d’une lettre officielle, et les officiers se sont engagés à alerter la Cybercrime Unit de la police. De notre côté, nous n’écartons pas, à ce stade, la possibilité d’intenter une action en justice. Je fais appel aux utilisateurs de WhatsApp d’arrêter de partager ce document car cela cause préjudice aux personnes dont les noms y sont cités. Alors que le pays passe par des moments difficiles, faisons preuve de compassion et de bienveillance à l’égard de tous ceux touchés, directement ou indirectement, par ce virus », soutient François Bompart, Chief Executive Officer de Capstone.

D’autre part, Capstone rappelle que,  conformément au protocole sanitaire en vigueur, chacun de ses employés a été examiné par le personnel médical du ministère.

Aucun d’entre eux ne présentait des symptômes du coronavirus.