source photo : afp

Deux jeunes Mauriciens, employés sur un bateau de croisière, ont été placés en quarantaine sur le navire au large du Japon. Selon nos recoupements d’informations, ils ne présentent toutefois pas les symptômes du Coronavirus.

Le Dr Vasant Gujudhur, directeur de la Santé publique au ministère de tutelle, explique que ces deux Mauriciens ont été soumis à des examens médicaux et que d’autres tests seront effectués afin d’assurer qu’ils n’aient pas contracté le virus. Par ailleurs, il avance que l’une des étudiantes admises en salle d’isolement à Souillac a été autorisée à quitter l’hôpital dans la journée, son état de santé s’étant nettement amélioré.

Ces deux Mauriciens travaillent sur le bateau de croisière Diamond Princess, avec à bord plus de 3 000 passagers. Quelque 20 personnes à bord ont été testées positives à l’épidémie du Coronavirus et ont aussitôt été évacuées du bateau, qui est actuellement au large de Yokohama, près de Tokyo, au Japon. Toutefois, le reste des passagers et de l’équipage ont dû être placés en quarantaine par mesure de précaution.
Selon les informations disponibles, les deux Mauriciens ne présentent pas le symptôme du Coronavirus à ce stade et se portent bien. « Nous ne disposons pas de plus d’informations au sujet de ces deux Mauriciens. Ils ont été soumis à des tests préliminaires et auront à subir d’autres examens médicaux sur le bateau. Mais nous apprenons qu’ils se portent bien », indique le Dr Vasant Gujudhur.

Dans la foulée, ce dernier avance que l’étudiante mauricienne de Grand-Bois, admise en salle d’isolement depuis le lundi 3 février, a été autorisée à quitter l’hôpital dans la journée d’hier. « Son état de santé s’est nettement amélioré, d’où la raison pour laquelle elle a été autorisée à regagner son domicile. Son cas sera toutefois suivi de près par nos officiers de la Santé », précise-t-il.