Des 268 Mauriciens se trouvant en Chine, 52 ont soumis une demande en vue d’être rapatriés dans l’île, a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, face à la presse ce lundi 17 février.

Détaillant les mesures prises, le ministre a souligné que le gouvernement a alloué Rs 10 M pour cet exercice.

Ceux qui souhaitent regagner le pays doivent contacter l’ambassade de Maurice avant le 20 février. « Nous prendrons 10 jours pour accomplir toutes les démarches de rapatriement », a précisé Nando Bodha.

Les boursiers du gouvernement mauricien/chinois qui étudient en Chine seront ramenés dans l’île par les autorités mauriciennes « aux frais de l’Etat », a informé le ministre.

Les officiers de la fonction publique partis en formation pour le gouvernement mauricien ou chinois seront pris en charge « à 100% » par l’Etat.

Toutefois, en ce qui concerne les étudiants mauriciens actuellement en Chine, « nous faciliterons leur rapatriement », a soutenu le ministre. « Nous demandons aux parents de prendre contact avec la cellule crise par rapport aux frais » de cette opération.

S’agissant des Mauriciens se trouvant en Chine pour d’autres raisons – pour affaires, comme touristes ou installés dans le pays -, ils seront rapatriés « à leurs frais ». Leurs proches sont priés de contacter la cellule de crise ou l’ambassade.

Une fois à Maurice, selon le protocole établi, tous ceux rapatriés seront placés en quarantaine pour 14 jours.

Par ailleurs, les deux Mauriciens faisant partie de l’équipage du bateau de croisière Diamond Princess « se portent bien« , a rassuré le ministre.