(Photo by CHRIS J RATCLIFFE / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 75 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publications. /

Réunie vendredi par téléphone, les clubs de Premier League ont évoqué leur projet de reprise de la compétition début juin, tout en essayant surtout d’apaiser les craintes de plus en plus manifestes des joueurs sur leur santé.

« Aucune décision n’a été prise aujourd’hui à la réunion des actionnaires et les clubs ont échangé leur point de vue sur les informations concernant le +Project Restart+ », a écrit la PL dans son communiqué, tout en réaffirmant sa volonté de mener la saison à son terme.

« Project Restart », le scénario de travail des clubs anglais, prévoit notamment une reprise de l’entraînement vers la mi-mai et que les 92 matches restant en championnat soient disputés à huis clos et dans un nombre limité de stades entre début juin et fin juillet.

Mais les fuites dans la presse sur ce calendrier, alors que la situation sanitaire en Grande-Bretagne sur le front de la lutte contre la pandémie de Covid-19 reste fragile, a inquiété plusieurs joueurs.

« La majorité de joueurs a peur essentiellement parce qu’ils ont des enfants, des bébés et une famille », a ainsi déclaré l’attaquant de Manchester City Sergio Agüero, depuis son domicile mancunien, à une émission espagnole.

« Quand tout reviendra (dans le football), j’imagine qu’on sera un peu tendus, prudents. Dès que quelqu’un se sentira un peu mal, on va se dire +qu’est ce qui se passe ?+. Espérons qu’un vaccin soit découvert rapidement pour que tout cela soit terminé », a-t-il ajouté.

Message reçu par la Premier League qui a assuré vendredi que les clubs « ne retourneront à l’entraînement et au jeu qu’avec l’accompagnement du gouvernement, en tenant compte des conseils des experts médicaux et après consultation des joueurs et des entraîneurs ».

La Premier League s’est engagée à ce que le syndicat des joueurs, la Professional Footballers’ Association (PFA), celui des entraîneurs (LMA), jouent un « rôle-clé dans le processus (de retour au jeu) et soient à nouveau consultés ».