Photo illustration AFP

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences dans le monde. Plus de 156.510 cas d’infection et 5.920 morts sont dénombrés dimanche dans 141 pays.

– Confinement général –

L’Espagne, deuxième pays le plus touché d’Europe, où la femme du Premier ministre Pedro Sanchez a été testée positive, a décidé une quarantaine quasi-totale et décrété l’état d’alerte pour quinze jours.

La France, officiellement au stade 3 de l’épidémie (circulation active du virus sur l’ensemble du territoire) a fermé ses restaurants, bars, discothèques et cinémas. Ecoles et universités seront clos dès lundi.

Plusieurs régions allemandes ont pris des mesures similaires, de même que Monaco et Israël, où le Premier ministre Benjamin Netanyahu compte demander au gouvernement d’approuver le recours aux « technologies utilisées dans la guerre contre le terrorisme » pour traquer les mouvements des Israéliens contaminés.

La Grèce n’autorisera pas plus d’une personne pour 10 m2 dans les supermarchés dès lundi.

Les Iraniens ont été appelés à annuler leurs voyages et rester chez eux.

Aux Etats-Unis, la Maison Blanche prend la température de « toutes les personnes en contact étroit » avec Donald Trump, qui, testé, n’est finalement pas porteur du coronavirus.

– La Grande-Bretagne à contre-courant –

Le gouvernement britannique, critiqué pour sa réponse attentiste face au nouveau coronavirus, a défendu dimanche sa politique et envisage des mesures de confinement des personnes âgées de plus de 70 ans. Un plan d’action pourait être dévoilé mardi.

Selon la presse britannique, il envisage notamment la fermeture des pubs et restaurants ou encore des écoles, des mesures déjà en place dans toute l’Europe.

– Nouveaux pays touchés –

Les pays les plus touchés par l’épidémie après la Chine sont l’Italie avec 1.441 morts pour 21.157 cas, l’Iran avec 724 morts (13.938 cas), l’Espagne avec 183 morts (5.753 cas), et la France avec 91 morts (4.499 cas).

Depuis samedi 17H00 GMT, la Centrafrique, les Seychelles, le Congo et l’Ouzbékistan ont diagnostiqué leurs premiers cas.

– Vols suspendus, frontières fermées –

La France va réduire drastiquement les transports longue distance : trafic ferroviaire divisé par deux et seulement « quelques vols » internationaux.

Aux Philippines, les policiers armés ont bloqué les accès routiers à la capitale. Les vols intérieurs au départ et à destination de Manille sont annulés.

L’Estonie et la Lituanie ont annoncé la fermeture de leurs frontières aux étrangers, avec quelques exceptions. La Lettonie a pris des mesures de restriction.

La Nouvelle-Zélande interdit le débarquement de croisiéristes.

Pékin va placer les voyageurs en provenance de l’étranger dans des centres de quarantaine.

En Australie, les personnes arrivant de l’étranger devront se placer elles-mêmes en isolement pendant quatorze jours. Au Venezuela, en état d’alerte, une quarantaine est de rigueur pour les voyageurs venant d’Europe.

En Bolivie, suspension jusqu’à fin mars des vols directs avec l’Europe et interdiction d’entrée sur le territoire pour les voyageurs venant des pays les plus touchés. L’Equateur fermera lundi ses frontières aux étrangers. Le Panama interdit les vols d’Europe et d’Asie.

Le Canada invite ses citoyens actuellement à l’étranger à rentrer tant qu’ils le peuvent.

– Reporté, annulé, écourté, à huis-clos –

En Israël, le procès pour corruption du Premier ministre Benjamin Netanyahu est reporté de deux mois.

Aux Etats-Unis, la Géorgie a reporté au 19 mai la primaire démocrate du 24 mars. C’est le second Etat américain à procéder ainsi après la Louisiane.

En France, en revanche, le premier tour des élections municipales se tenait comme prévu dimanche.

Fermeture anticipée des stations de ski en Autriche, Suisse, France ou Grèce.

En Australie, le circuit pro de surf est annulé et le championnat de rugby à XIII se jouera à huis clos.

Le Vatican a annoncé que les célébrations de Pâques sur la place Saint-Pierre se tiendront sans fidèles.

Au Royaume-Uni, la reine Elizabeth II a annulé « par précaution » plusieurs engagements la semaine prochaine.