La Corée du Sud a rehaussé « au plus haut » son niveau d’alerte concernant la nouveau coronavirus après plusieurs jours consécutifs de hausse inquiétante des cas de contamination notamment au sein d’une secte chrétienne.

Le nombre de malades dans le pays s’est accru dimanche de 169 cas, portant à 602 le nombre de personnes contaminées au Covid-19. Trois personnes sont également décédées, portant à cinq le nombre de victimes de ce virus.

La Corée du Sud compte le deuxième plus grand nombre de malades sur son sol, après la Chine, d’où l’épidémie est partie – exception faite du foyer d’infection du paquebot Diamond Princess au Japon.

L’épidémie de Covid-19 est « à un tournant décisif. Les prochains jours seront cruciaux », a affirmé dimanche le président Moon Jae-in à l’issue d’une réunion de son gouvernement sur ce sujet.

« Le gouvernement portera le niveau d’alerte au plus haut niveau de gravité, conformément aux recommandations des experts, afin de renforcer considérablement les mesures destinées à répondre à cette épidémie », a-t-il ajouté.

La président a également appelé les autorités à prendre « des mesures d’une ampleur sans précédent » pour contenir l’épidémie.

Parmi les 169 nouveaux cas rapportés dimanche, 95 ont un rapport avec l’Eglise de Shincheonji de Jésus de la ville de Daegu, selon le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Au total, plus de 300 personnes contaminées ont un lien avec cette secte chrétienne.

La contagion a pour origine une femme âgée de 61 ans qui avait de la fièvre le 10 février et a assisté à au moins quatre offices religieux à Daegu, avant d’être diagnostiquée positive au coronavirus.

– Second foyer de contamination –

Quelque 9.300 membres de cette Eglise ont été placés en quarantaine ou doivent rester chez eux, a indiqué Jung Eun-kyeong, directeur de KCDC, précisant que près de 1.240 fidèles présentent des signes de cette épidémie virale.

Kwon Young-jin, le maire de Daegu, la quatrième plus grande du pays, a fait état dimanche de plus de 90 nouveaux cas portant à 247 le nombre d’habitants désormais porteurs du nouveau coronavirus.

L’une des personnes dont le décès a été annoncé dimanche est morte à l’hôpital de Cheongdo (sud-est) où une centaine de personnes ont été infectées via des patients ou des membres du personnel de cet établissement.

Ce second foyer de contamination est situé à une quarantaine de kilomètres de Daegu, qui compte 2,5 millions d’habitants.

Daegu est le lieu de naissance de Lee Man-hee, fondateur de l’Eglise de Shincheonji de Jésus.

Le président sud-coréen a qualifié la situation à Daegu et dans la province Gyeongsang du Nord de « crise nationale », tout en précisant que les villes recevront un « soutien total » notamment en termes de matériel médical et de personnel.

Daegu et Cheondo ont été déclarées vendredi « zones d’administration spéciale » par les autorités sud-coréennes.

Le maire de Daegu a invité les fidèles de la secte chrétienne présentant des symptômes du virus à se présenter afin de subir des tests.

Dimanche, dans une déclaration vidéo, l’Eglise de Shincheonji s’est excusée d’avoir « suscité des inquiétudes » et a dit vouloir coopérer avec les autorités sanitaires pour « mettre fin rapidement » à la situation.

Le porte-parole qui a lu un communiqué a réfuté les critiques qui s’élèvent dans l’opinion publique accusant son Eglise d’être responsable de l’augmentation du nombre d’infections, en rappelant notamment que le virus est apparu en Chine.

« Sachez que l’église Shincheonji de Jésus et ses membres sont les plus grandes victimes du Covid-19 », a-t-il déclaré.

– Pèlerinage en Israël –

Parmi les nouveaux cas figurent 18 personnes récemment rentrées d’un pèlerinage en Israël, a indiqué KCDC.

La manière dont ils ont été contaminés n’est pas encore connue mais une personne l’aurait été avant ce voyage, Israël n’ayant enregistré jusqu’à présent qu’un cas de Covid-19.

Les citoyens sud-coréens ne sont plus autorisés à entrer en Israël qui a refusé samedi de débarquer des non-Israéliens d’un vol de la compagnie Korean Air.

Samedi, le département d’Etat américain a rehaussé son niveau de recommandations pour les voyageurs se rendant en Corée du Sud, comme une poignée d’autres nations qui ont renforcé leur niveau de vigilance avec ce pays depuis cette récente flambée du nombre de contaminations.

Parallèlement, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains ont invité « les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques à envisager de reporter les voyages non indispensables ».

La Grande-Bretagne a déconseillé à ses ressortissants « de se rendre à Daegu et à Cheongdo, sauf pour des raisons essentielles ».

@afp