Une fondation nationale du CSR à laquelle les compagnies contribueront au moins la moitié de leurs fonds CSR s’attachera à soutenir six secteurs prioritaires qui vont de la lutte contre la pauvreté à la protection de la famille en passant par le logement social, le soutien éducatif, etc.
Le gouvernement a décidé de revisiter l’utilisation des fonds distribués dans le cadre de la Corporate social responsibility (CSR), afin d’assurer une plus grande transparence et de meilleurs résultats.
Une Fondation nationale du CSR (National CSR Foundation) qui sera gérée conjointement par les secteurs public et privé va être mise en place. Les entreprises devront contribuer à cette fondation à hauteur d’au moins 50 % de leur fonds CSR, montant qui progressera à au moins 75 % l’année suivante. L’argent restant dans leur fonds sera consacré à leurs propres programmes et les ONG pourront ainsi continuer de bénéficier des contributions du secteur privé. Tout argent non utilisé sera réorienté vers la Fondation nationale du CSR.
L’argent de cette Fondation servira à soutenir les actions de la société civile dans six domaines prioritaires, à savoir : la réduction de la pauvreté, le soutien éducatif, le logement social, le soutien aux personnes à fort handicap, les problèmes de santé liés à l’abus de substances addictives et aux mauvaises conditions sanitaires et enfin à la protection de la famille.
En ce qui concerne la réduction de la pauvreté, le soutien éducatif et le logement social, le soutien du CSR ira aux familles identifiées dans le Social Register of Mauritius (SRM). Le ministre des Finances a tenu à rendre hommage aux hommes et aux femmes qui consacrent leur temps et leurs efforts à aider ceux qui souffrent et il assure les ONG que ce gouvernement se tiendra toujours à leurs côtés pour les aider à accomplir leur mission.
+10% aux organisations religieuses
Pravind Jugnauth a ensuite particulièrement attiré l’attention sur le travail formidable et le dévouement des organisations socioculturelles et religieuses pour la préservation et la promotion de nos valeurs culturelles, linguistiques et religieuses. Il annonce en conséquence une augmentation de 10% des subsides alloués aux organisations religieuses.
Parliamentary Women Caucus
Le Ministre des Finances s’est ensuite penché sur l’égalité des genres. Il va être demandé dans un premier temps aux compagnies enregistrées au Stock Exchange de réserver au moins un siège à une femme dans leur conseil de direction. Des fonds vont être alloués à la création d’un forum des femmes parlementaires regroupant les femmes de l’Assemblée nationale de tous les partis pour échanger sur les questions et politiques concernant les femmes dans notre société. Cinq ministères majeurs vont par ailleurs recevoir chacun Rs 200 000 pour mener une analyse selon les genres des services offerts, et y apporter des réponses en termes de règlement. Enfin le gouvernement va introduire un Gender Development index afin de mesurer les progrès réalisés dans l’égalité des genres.