L’enquête sur le meurtre d’Armon Moothien, homme d’affaires de 60 ans dont le corps a été retrouvé samedi au bas d’une falaise à Bassin-Blanc, devrait aboutir à de nouvelles interpellations incessamment. Après l’arrestation du premier prévenu, Hansley Sarah (21 ans), les limiers de la Criminal Investigation Division de la Southern Division sont à la recherche de deux autres suspects qui auraient participé au cambriolage qui a mal tourné au bungalow de la victime à Surinam.
Les informations recueillies ce matin tendent à confirmer que les deux suspects, wanted depuis samedi, soit un Habitual Criminal et un jeune homme de 19 ans, n’ont pas encore été arrêtés dans le cadre de cette enquête sous la responsabilité des hommes de la CID de la Southern Division. Les noms de ces deux individus ont été balancés samedi aux enquêteurs par Hansley Sarah, 21 ans, habitant African Town, Riambel, suite à son arrestation.
C’est vendredi matin que la soeur de la victime devait rapporter formellement à la police que le sexagénaire était porté manquant. Dans ses dépositions consignées, elle a indiqué que le bungalow occupé par son frère à Surinam avait été cambriolé compte tenu de la disparition de plusieurs équipements électroménagers. Ainsi, le visionnage des enregistrements d’une des caméras de surveillance installées dans l’enceinte du bungalow de la victime devait contribuer grandement à l’indentification du suspect Hansley Sarah.
Le prévenu a d’abord confirmé les informations initiales de la police à l’effet que le cambriolage a été commis vers les 20 heures jeudi dernier. C’est à partir de là que débutera le grand déballage avec le suspect Sarah révélant que lui et ses deux complices avaient pénétré par effraction à l’intérieur du bungalow avant de prendre par surprise la cible Armon Moothien qui regardait la télévision. En vue de se faciliter la tâche et surtout pour ne pas éveiller de soupçons, les assaillants ont ligoté le sexagénaire avant de placer des chaussettes dans sa bouche afin qu’il ne puisse pousser des cris. Ils ont alors eu le champ libre pour emporter plusieurs articles, notamment un téléviseur, un ordinateur portable, un lecteur DVD, une cuvette de toilette.
Après avoir placé les articles volés dans le véhicule appartenant à Armon Moothien, les suspects devaient être pris de panique en constatant que la victime ne respirait plus et avait succombé à une suffocation en raison de la présence de chaussettes dans sa bouche. D’ailleurs, le rapport d’autopsie du Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, devait confirmer que « death was due to smothering asphyxia. » Devant ce scenario complètement inattendu, les assaillants devait placer Armon Moothien dans le véhicule avant de prendre la direction de Bassin-Blanc vers une heure du matin pour balancer son corps par-dessus la falaise…
Suivant les indications d’Hansley Sarah, le cadavre d’Armon Moothien, enveloppé dans un drap, a été retrouvé dans la matinée de samedi par les membres du Groupement d’Intervention de la Police Mauricienne. Selon la version des faits du suspect, les articles volés ont été dissimulés sur un terrain en friche dans la région de Surinam et le véhicule de la victime a été incendié à Pointe-aux-Roches. L’enquête se poursuit.