Le rapport d’audit interne dénonçant des cas de fraude dans les fichiers des membres du personnel de la Cargo Handling Corporation Limited (CHCL) revient à la surface. Sada Kistnen, un des représentants des employés sur le conseil d’administration, s’est rendu au poste de police du Port, hier matin, pour consigner une déposition en vue de réclamer une enquête pénale sur ce rapport. Il était accompagné des membres de la Port Louis Maritime Employees Association (PLMEA).
La PLMEA a pris la décision de s’en remettre à la police suite à l’expiration d’un ultimatum au président du Board, Dan Bhima, et au Manager Director, M. Padiah, de solliciter une enquête policière. L’assemblée spéciale du syndicat du 16 février avait accordé un délai de deux semaines à la direction pour faire le nécessaire au sujet du rapport d’audit interne.
L’enquête réclamée par la PLMEA est dirigée contre le Human Resource Manager, Raj Ganoo, mis en cause dans le rapport d’audit interne et suspendu de ses fonctions depuis. Le rapport avait dressé un catalogue de reproches allant jusqu’aux délits allégués de faux et d’usage de faux.
« One of the main control activities: Segregation of Duties was completely ignored – payments are being processed without the approval of the Managing Director and this is contrary to the recommendations of the Audit Committee. Being unresponsive to Ethics and Good Governance is, but nourishes its opposite », avait noté le rapport d’audit interne.
Des increments furent accordés à des employés de la Cargo Handling Corporation de manière unilatérale et sans aucun contrôle pendant plusieurs années. Le cas de backdating de la date d’entrée de 156 employés est également dénoncé vu le montant des dépenses supplémentaires de Rs 8,4 millions en une année.
Par ailleurs, l’agitation syndicale est à son comble dans le secteur portuaire avec l’élection mercredi prochain de trois employés en tant que membres du Board de la Cargo Handling Corporation. La PLMEA et la Port Louis Harbour and Docks Workers Union se livrent à une lutte sans merci dans cette joute électorale.