Photo illustration

Le Central Electricity Board (CEB) a emprunté plus de Rs 1 milliard des deux fonds de pension, soit Rs 508 millions et Rs 518 millions du CEB Staff Pension Fund et du CEB Manual Pension Fund, et ce sur recommandations du bureau de l’Audit. Ces deux emprunts ont été effectués le 15 décembre 2015. Cette information est révélée dans un document déposé à la bibliothèque de l’Assemblée nationale concernant les emprunts du gouvernement et des corps para-étatiques, en réponse à une question de Malini Sewocksingh (PMSD).

La réponse fournie par le ministère des Finances, intitulée “Terms and conditions of loans /lines of credit taken by Parastatal Bodies from Domestic sources from January 2015 to June 2018”, révèle ces deux emprunts du CEB Staff Pension Fund et du CEB Manual Pension Fund. Le document explique que ces emprunts ont été effectués afin de « regularise the borrowings of CEB from CEB Manual/Staff Pension Fund ». Contrairement aux autres emprunts mentionnés dans le document, ceux émanant des fonds de pension du CEB sont « interest free », contrairement aux autres emprunts.

Les modalités des emprunts suscitent des interrogations, surtout après ce qui est préconisé à ce sujet dans le rapport annuel de 2015 du CEB. « Loans from the CEB Staff Pension Fund and CEB Manual Workers Pension Fund totalled Mur 867.9 M and 447.3 M respectively and are unsecured. Loan agreements have been signed between both parties in September 2015 and the loans will be repaid in 20 equal bi-annual instalments starting as from January 2016. Sums owed to both pension funds, representing additional contribution towards deficits in both Funds have now been formalized and will be repaid in 20 equal bi-annual instalments starting as from January 2016. These amount to MUR 513.7 M and 508 M respectively. These loans are at zero interest rate and refundable over a 10-year tenor. »

Ce qui démontre qu’aucune garantie n’a été fournie. Des employés du CEB se demandent pourquoi le CEB doit contracter des emprunts alors que la compagnie a réalisé des profits énormes et qu’on ne peut mettre à risque l’argent des travailleurs sans aucune garantie.