Depuis au moins deux semaines les enquêteurs de l’Independent Commission Against Corruption sont dans des locaux de la Private Secondary Schools Authority pour enquêter sur plusieurs cas d’irrégularités alléguées de différentes natures. Les enquêteurs s’intéresseraient en ce moment au paiement des “increments” à des personnes non éligibles parce qu’elles étaient “on leave without pay” ; deux anciens ministres en auraient été bénéficiaires.
La présence, très visible, des enquêteurs de l’ICAC à la PSSA rend l’atmosphère pesante dans les locaux de cet organisme situé à Beau-Bassin et suscite beaucoup de commentaires parmi les employés. La nouvelle se répand aussi depuis hier dans l’ensemble du secteur du secondaire. Selon nos informations, certains jours les enquêteurs de l’ICAC seraient restés jusqu’à fort tard après les heures de bureau.
L’enquête que mène l’ICAC porterait sur plusieurs types de cas d’irrégularités alléguées et qui seraient comme suit : “overpayment” des salaires et de “travelling” ; “overpayment” par rapport aux grants pour les facilités pédagogiques offertes dans les collèges ; nominations autorisées pour des postes de Head of Department dans des collèges à des personnes qui ne détiendraient pas les critères ; et augmentation de salaires accordée à des personnes qui n’y étaient pas éligibles pour la période demandée.
Selon le Pay Research Bureau (PRB) les employés en leave without pay n’ont pas le droit de percevoir de “increment” durant la période pendant laquelle ils n’ont pas travaillé. L’ICAC, selon nos informations, s’attarderait sur une augmentation de salaires payée à deux enseignants – deux anciens ministres du gouvernement MMM-MSM – qui ne serait pas conforme aux règlements en vigueur. En effet, l’augmentation qu’ils auraient perçue se rapporte à la période où ils avaient occupé des fonctions ministérielles. Or, ils n’étaient pas en service dans leur collège durant cette période. Selon nos sources, en reprenant son poste d’enseignant, l’un d’entre eux avait entamé des démarches auprès de la direction de la PSSA pour un ajustement des salaires. Sa demande a été considérée par le board il y a un peu plus d’une année et cette instance de direction a par là même étendu ce privilège à l’autre ancien ministre. Ces deux employés percevraient aujourd’hui des salaires supérieurs à ceux qu’ils auraient dû toucher.
Selon nos informations, d’autres employés des collèges privés qui étaient en leave without pay durant la période 2000-2005 et qui ont eu vent de la décision du board pour les salaires de ces deux anciens ministres auraient fait eux aussi, l’an dernier, une demande de réajustement de leurs salaires mais leur requête aurait été rejetée. La direction de la PSSA leur aurait répondu que cette mesure concernerait uniquement les cas de députés.