Le Club M et la Namibie (groupe A) s’affrontent cet après-midi à 14h30 (16h30 à Maurice) en match d’ouverture de la 14e édition de la Cosafa Cup à Nkoloma (Zambie). Cette compétition, réservée aux pays du sud de l’Afrique, prend fin le 20 juillet. Le Club M effectue ainsi son grand retour sur la scène africaine.
Après sa qualification aux dépens des Comores pour le prochain tour du championnat d’Afrique des Nations, le Club M aura un défi à relever face à des adversaires disputant régulièrement des matches internationaux. Même si Maurice avait battu la Namibie 1-0 dans cette même Cosafa Cup en 2001, il va sans dire que la conjoncture est tout autre pour la bande à Akbar Patel. « Nous avons un travail à effectuer ici. Nous donnerons le meilleur de nous-mêmes afin de faire la différence dans cette poule », souligne l’entraîneur national.
La Namibie ne se présentera pas en victime expiatoire. Les “Brave Warriors” dirigés par Ricardo Mannetti avaient tout récemment tenu en échec (1-1) à domicile le Nigeria, champion d’Afrique, lors d’un match comptant pour les qualificatifs du Mondial-2014 au Brésil. Qui plus est, la Namibie possède un palmarès assez intéressant dans la Cosafa Cup étant finaliste dans les éditions de 1997 et 1999.
La meilleure performance du Club M en Cosafa demeure son accession aux quarts de finale en 2004. Akbar Patel veut aller aussi loin que possible dans ce tournoi. « Nous respectons nos adversaires (Namibie et Seychelles) dans ce groupe, mais on veut réaliser une bonne prestation. Les joueurs doivent se saisir de cette opportunité. Il est important pour eux de jouer à ce niveau et aussi de faire de bons résultats », ajoute l’entraîneur national.
De son côté, l’ancien milieu des Brave Warriors laisse entendre que son équipe jouera contre deux équipes différentes et que ses joueurs respectent leurs adversaires mais restent confiants de faire un résultat positif. Après avoir tenu en échec les champions africains, les Namibiens sont motivés à bloc. Akbar Patel et consorts sont avertis. « Lorsqu’on arrive à ce niveau, on ne se pose plus de questions. La seule chose en tête est de gagner », fait ressortir le technicien mauricien.
Soulignons que le Kenya, le Lesotho, le Botswana et le Swaziland font partie du groupe B. Le match Kenya/Lesotho, initialement programmé demain, a été reporté à lundi du fait que certains joueurs clés kenyans sont pris dans leur championnat.
La délégation mauricienne :
Ivanh Marie José, Aboobakar Augustin, Chandrayah Veeranah, Christopher Bazerque, Jimmy Buckland, Cédric Permal, Joye Estazie, Denis Dookee, Colin Bell, Christophe L’Enclume, Guillano Chiffone, Menzy Coco, Luther Rose, Fabien Pithia, Fabrice Pithia, Franco Hypolite, Andy Patate, Gurty Calembé, Stéphane Pierre, Sewram Gobin (joueurs), Akbar Patel (entraîneur), Désiré L’Enclume (assistant-entraîneur), Iswar Boolkah (physio), Ozair Jaunoo (team manager)