L’Afrique du Sud, tombeur du Kenya, et la Namibie, vainqueur du Malawi, se disputeront demain le titre de champion U17 de la COSAFA au stade St François Xavier.
L’Afrique du Sud s’est facilement qualifiée pour la finale, vendredi, en venant à bout du Kenya dans la première demi-finale de la compétition. Les coéquipiers de Tyreese Pillay n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires, s’imposant 4-0 au terme de la rencontre.
Le festival offensif a commencé dès la 10e minute, lorsque Mjabulise Mkhize envoyait valser le portier kenyan. Luke le Roux, à son tour, crucifiait la défense kenyane 19 minutes plus tard, avant que Lina Mchilizeli, recevant le ballon d’un long dégagement du portier sud-africain, Glen Baadjies, prenait à contre-pied George Ouma et donnait ainsi aux jaune et vert une avance de 3-0 à la 36e.
Ce score en poche, les Sud-Africains se contentaient de faire circuler le ballon. Mais c’était sans compter sur leur insatiable appétit. Bonga Dladla s’en allait lui aussi dans la défense et inscrivait le but du 4-0. Ce score reflète l’attitude des Sud-Africains depuis le début de la compétition. Seuls les Seychellois ont tenu tête à cette équipe des Bafana Bafana version jeune.
Dans l’autre demi-finale, la Namibie s’est qualifiée aux tirs au but (6-5) aux dépens du Malawi, pourtant donné favori pour accéder à la finale. Ce sont d’ailleurs les Malawites qui s’offrent le premier espoir de la rencontre. Après de nombreuses tentatives, ils ouvrent la marque par l’entremise de l’inarrêtable Peter Banda, qui envoyait un boulet de l’extérieur de la surface de réparation.
Accusant le coup, les Namibiens prenaient la rencontre en main et voyaient leurs efforts récompensés à la 88e minute de la rencontre. Eldery Morgan offrait un espoir inespéré aux Namibiens en marquant à deux minutes de la fin du temps réglementaire.
On se dirige alors vers les tirs aux buts. Exercice crucial, qui sourira cependant aux Namibiens, qui ont réussi six tirs, alors que leur adversaire du jour n’en plaçait que cinq.