L’introduction du premier Exchange Traded Fund (ETF), NewGold, sur le marché officiel de la Bourse à partir du vendredi 26 juillet 2013 représente pour les dirigeants de la Stock Exchange of Mauritius Ltd (SEM), une étape importante dans la stratégie d’internationalisation du marché boursier local. Ce nouveau produit, souligne-t-on dans les milieux boursiers, offre une opportunité aux investisseurs, institutionnels et individuels confondus, de diversifier leurs portefeuilles et également les risques liés à l’investissement tout en contribuant au renforcement de la jurisdiction mauricienne en tant que plateforme d’investissement. C’est ce qu’ont fait ressortir les dirigeants de la SEM et de la Financial Services Commission (FSC), hier soir, lors du lancement officiel du premier ETF au siège de la Bourse de Maurice.
L’ETF est une sorte de produit dérivé avec pour valeur sous-jacente soit une matière première (or, argent, platine, entre autres), un indice boursier ou un ensemble de valeurs boursières. Le cours de l’ETF change en fonction de l’évolution du prix de la matière première, de l’indice boursier ou de tout autre produit auquel il est rattaché. Dans le cas de l’ETF NewGold, le produit va « track » le prix de l’or sur le marché mondial avec pour résultat que son cours boursier à Maurice, fixé en roupies, se modifiera selon les tendances sur le marché mondial. Le prix d’un titre de NewGold représentera approximativement 1/100 du cours d’une once d’or qui s’élève actuellement à environ 13 dollars (autour de Rs 400). NewGold est une compagnie publique incorporée sous les lois sud-africaines et cotée sur le marché de Johannesbourg depuis 2004. Ses titres sont aussi cotés sur les marchés boursiers du Botswana, du Nigeria et du Ghana. Absa Capital, qui fait partie du groupe Barclays Africa, assurera la liquidité de l’ETF NewGold sur le marché mauricien et a désigné Axys Stockbroking Ltd, comme « executive broker » pour les transactions boursières concernant ce nouveau produit d’investissement.
Dans son allocution prononcée en présence du Chief Executive de la FSC, Clairette Ah Hen, de représentants d’Absa Capital, de gestionnaires de fonds et de sociétés de bourse, Sunil Benimadhu, Chief Executive de la SEM, a indiqué que l’introduction du premier ETF sur le marché local cadre avec les efforts déployés par la SEM ces dernières années pour transformer le marché mauricien en une plateforme internationale où sont cotés un large éventail de produits. La révision du cadre réglementaire et des structures opérationnelles de la Bourse a ainsi débouché sur la cotation, en deux ans et demi, de 22 fonds globaux, de 4 sociétés enregistrées dans le secteur du Global Business et de 2 Specialist Debt Products. Certaines des nouvelles valeurs introduites ont utilisé la plateforme mauricienne pour lever des capitaux s’élevant à environ 500 millions de dollars. « Cela est de bon augure pour l’avenir du secteur des services financiers surtout si nous pouvons faire la démonstration que Maurice peut être utilisée par des compagnies du Global Business ou des sociétés internationales pour lever des capitaux.
La cotation du premier ETF, a soutenu Sunil Benimadhu, est un pas de plus réalisé par la Bourse de Maurice dans sa stratégie d’internationalisation. NewGold, a-t-il indiqué est un produit d’investissement qui ne va pas seulement permettre aux investisseurs de consolider leurs portefeuilles mais aussi de diversifier les risques à travers un plus large éventail de produits d’investissement. « NewGold is in essence a simple, easy trade and readily accessible security that provides investors with a direct exposure to the price of gold without all the hassle and costs that the acquisition of physical gold entails, namely custody, insurance costs and lack of liquidity », a expliqué le Chief Executive de la SEM.
La direction de la SEM a annoncé que d’autres ETF seront graduellement introduits en collaboration avec Absa Capital. Un Platinum ETF sera lancé début septembre 2013 et d’ici la fin de l’année, le marché pourrait accueillir un Shariah Bond ETF et un autre produit traquant un indice boursier. « L’innovation, la diversification et l’internationalisation, a laissé entendre Sunil Benimadhu, seront au centre des préoccupations de la SEM dans les mois et les années à venir. »
Clairette Ah-Hen s’est réjouie de la collaboration SEM/FSC pour la modernisation de la Bourse de Maurice et sa transformation en une plateforme internationale qui prône l’innovation. Le lancement de NewGold, a-t-elle poursuivi, témoigne des efforts conjugués pour développer davantage le marché des capitaux et pour mieux répondre aux besoins des investisseurs. La FSC, a-t-elle indiqué, a même considéré une baisse des frais de courtage pour l’occasion, afin de booster la compétitivité de la plateforme mauricienne et aider celle-ci à attirer plus d’investisseurs qui veulent faire des transactions dans les instruments ETF.
Citant un rapport de l’International Organisation of Securities Commissions (IOSCO), publié en juin 2013, Clairette Ah-Hen a déclaré que l’ETF attire de plus en plus l’attention des investisseurs à travers le monde. Les actifs générés sous les structures ETF s’élevaient, à fin janvier 2013, à 1 900 milliards de dollars, soit 7 % du marché global des fonds communs de placement. La croissance de ce marché de produits ETF a suscité l’attention des régulateurs. La Chief Executive de la FSC a mis en garde les investisseurs : « No investment is without risk. Any investor must obtain and carefully consider its own independent advice in this regard before investing. »