Cotée sur le second marché (Development & Enterprise Market) de la Bourse de Maurice depuis le 4 avril dernier, la compagnie botswanaise Schumba Coal Ltd, spécialisée dans l’exploration et l’exploitation des mines de charbon thermique, est confiante de pouvoir créer de la valeur pour ses actionnaires à travers ses projets de production de charbon pour le marché local et l’exportation ainsi que ses stations de production d’énergie électrique.
Rencontrant la presse hier après-midi à l’hôtel Le Labourdonnais, les dirigeants de Schumba Coal — Grant Ramnauth, directeur non exécutif, Mashale Phumaphi, managing director, et Thapelo Mokhati, directeur financier — ont soutenu que le secteur d’exploitation des mines de charbon au Botswana représente des opportunités des plus intéressantes et que Schumba Coal Ltd compte bien les saisir. Beaucoup de pays, ont-ils annoncé, veulent passer du nucléaire au charbon pour satisfaire leurs besoins énergétiques. « Le charbon est moins coûteux et la demande est en train d’augmenter », a déclaré Grant Ramnauth qui considère que le charbon se pose aujourd’hui comme un secteur clé de la croissance économique future de l’Afrique australe. Le Botswana, a-t-il poursuivi, a des mines de charbon encore inexploitées et le pays a lui-même besoin de produire plus d’énergie pour satisfaire la demande interne. Selon les prévisions, au cours de la prochaine décennie, le Botswana devra construire, chaque trois ans, une station thermique d’une capacité d’environ 300 mégawatts.
Schumba Coal Ltd, qui détient un permis d’exploitation de la mine de charbon à Sechaba, pense que la capacité de cette mine (environ un milliard de tonnes de charbon) lui offre des possibilités considérables en termes de production de charbon pour le marché domestique ainsi que pour l’exportation vers des pays de la région et hors Afrique. De plus, à travers le projet de construction d’une première centrale thermique de 300 MW à Sechaba, Schumba Coal Ltd pense pouvoir surtout servir les pays de la région en énergie. Des discussions à cet effet sont en cours avec des pays considérés comme de gros consommateurs d’énergie à l’image de l’Afrique du Sud.
« Nous envisageons deux axes de développement : la production d’énergie électrique et l’exportation du charbon thermique », a déclaré le managing director de Schumba Coal Ltd. Mashale Phumaphi a laissé entendre que plusieurs études de faisabilité concernant l’exploitation des mines de Sechaba ainsi que les études concernant la fourniture d’eau, la transmission de l’énergie électrique à partir de la centrale de 300 MW ont été en grande partie complétées. Il a soutenu que les promoteurs sont « committed » à produire du charbon propre et que des études environnementales sont effectuées à cet effet. Grant Ramnauth a abondé dans le même sens, précisant que la compagnie fait des efforts pour appliquer les normes de la Banque Mondiale. « Nous avons l’avantage, au Botswana, de démarrer notre projet à un moment où tout le monde est sensibilisé au respect de l’environnement », a ajouté le directeur non exécutif.
Les dirigeants de Schumba Coal Ltd se sont fixés pour objectifs de démarrer le projet de production de charbon pour la consommation domestique (fourniture aux centrales électriques avoisinantes) au plus tard en 2016. Le projet de construction de la centrale thermique de Sechaba en vue de servir les consommateurs des pays avoisinants serait complété en 2017. Il est aussi prévu de commencer l’exportation du charbon à partir de la même année alors que le projet de centrale thermique tourné exclusivement vers le marché domestique serait opérationnel en 2020.
Schumba Coal Ltd aura besoin de ressources financières additionnelles pour assurer la mise en oeuvre de ses projets. La compagnie, a déclaré Mashale Phumaphi, compte procéder par diverses levées de fonds par le truchement des marchés boursiers botswanais et mauriciens. La formule de placements privés pourrait être privilégiée. « Nous comptons lever environ 5 ou 6 millions de dollars sur le marché mauricien », indiqué le managing director.
Par ailleurs, interrogés sur la tendance du prix du charbon, les dirigeants de Schumba Coal Ltd ont répondu que de récentes études menées par des cabinets de consultants internationaux ont démontré que les prix auront tendance à se stabiliser dans le court terme avant de prendre l’ascenseur dans le moyen à long terme.