Le mécanicien (en rouge) indiquant aux enquêteurs ses faits et gestes le jour du drame

Une plaisanterie qui a mal tourné. Telle est la thèse privilégiée par la Major Crime Investigation Team (MCIT), qui enquête sur la mort de Seewajee Bhikoo, âgé de 52 ans, atteint d’une balle à la tête dimanche soir près de l’ambassade de l’Inde, à Floréal. Si dans un premier temps, le constable Jevin Ramah, âgé…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In