Le vice-président arrivant à l'hôtel du gouvernement ce mardi 6 mars

Le coup d’envoi des manifestations officielles pour le 50e anniversaire de l’Indépendance, cet après-midi, à la Place d’Armes, et la cérémonie protocolaire pour la Journée Internationale de la Femme, jeudi, au Swami Vivekananda Convention Centre, se dérouleront sans la présence de la présidente de la république Ameenah Gurib-Fakim.  Par contre le vice-président de la république, Barlen Vyapooree, a fait une entrée remarquée à la Place d’Armes.

Pour jeudi, l’invité d’honneur sera le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Drôle de coïncidence de voir le chef de l’Etat se retrouver sur la touche pour des manifestations nationales de cette envergure. Difficile à ce stade de dire si le black-out du gouvernement autour de la présidente de la république est la conséquence de la Gurib Fakim Saga et l’embarras causé au gouvernement par les dépenses encourues par la présidente de la république à partir de la Platinum Card du clan Sobrinho.

Présidente de Maurice Gurub Fakim

En tout cas, Ameenah Gurib-Fakim n’est pas annoncée officiellement dans le programme de cet après-midi avec une intervention du Premier ministre, un spectacle culturel avec la présentation de la nouvelle version des Frères Gowree, « Donn to lame, pran mo lame » de même que le lancement d’une application mobile permettant de suivre la programmation des manifestations du 50e anniversaire de l’indépendance.

Très peu d’indications sont disponibles quant au dénouement du bras de fer entre la State House et le Prime Minister’s Office au sujet du sort de la présidente de la république vu qu’il devient de plus en plus évident que le soutien en faveur d’Ameenah Gurib-Fakim s’estompe d’heure en heure.