Une enquête policière étant en cours sur le coup de feu en direction des locaux de la South African Airways Aviation, à la Rogers House, rue John Kennedy, Port-Louis, des directives formelles des Casernes centrales ont été données pour placer ce bâtiment sous sécurité maximale. En effet la sécurité des lieux a été renforcée depuis cet incident, qui s’est fort probablement produit ce week-end, avec une présence policière permanente. D’ailleurs depuis ce matin, ceux empruntant la rue John Kennedy pour se rendre au travail ont pu constater la présence des éléments de la Special Support Unit (SSU) pour monter la garde.
Les premiers éléments de l’enquête indiquent qu’aucune douille n’a été retrouvée par la police après que le bâtiment et les lieux avoisinants ont été passés au crible. Après l’examen minutieux de la fissure et du trou sur la vitre d’un bureau de la South African Airways Aviation, les experts de la police s’accordent à avancer que c’est un calibre 22 qui a été utilisé lors de ce coup de feu. Les Casernes centrales traitent depuis hier matin ce cas avec le plus grand sérieux et affirment que les enquêteurs ne comptent pas lésiner sur les moyens afin de résoudre cette affaire. « Rien ne sera laissé au hasard », a soutenu l’Inspecteur Coothen, responsable du Police Press Office, dans une déclaration au Mauricien.
C’est en arrivant sur son lieu de travail, hier matin à 10 heures, que la directrice de la South African Airways Aviation a été informée qu’un panneau de vitre avait été endommagé par ce qui semblerait être l’impact d’un coup de feu. Aussitôt la police a été alertée et les officiers du poste de Port-Louis Sud, supervisés par l’Adjoint au Commissaire de Police (ACP) Madhow, mandés sur place pour les étapes préliminaires de l’enquête. Les services de la police scientifique, des officiers du Scene Of Crime Office (SOCO), des experts de la balistique, de la Criminal Investigation Division (CID), de la Special Supporting Unit et de la Special Mobile Force, tous équipés de détecteurs de métaux, ont été sollicités dans la journée d’hier en vue de contribuer à l’avancement de l’enquête policière.