Reconnue coupable par la Cour intermédiaire d’avoir émis un chèque sans provision, Marjorie Bazerque prendra connaissance de sa sentence demain. Son homme de loi, Me Yatin Varma, a fait une plaidoirie lundi et a demandé à la cour d’infliger à sa cliente une “ non-custodial sentence ”. L’avocat a soutenu que cette affaire remonte à 2007 et que dix ans se sont écoulés depuis. Il a aussi faire ressortir que les deux plaignants dans cette affaire n’avaient pas déposé en cour, alors que l’accusée l’avait fait sous serment. Me Varma a également demandé de prendre en considération l’état de santé de Marjorie Bazerque qui, dans une déclaration en cour lundi, a affirmé qu’elle était aveugle.
Gilberte Marjorie Bazerque, 48 ans, directrice de la compagnie d’investissement Je T’aime Marketing, compte trois délits à son casier judiciaire, pour « issuing cheque without provision », « limitation of payment in cash » et « embezzlement ». Elle était poursuivie en Cour intermédiaire pour avoir émis un chèque en bois de Rs 1,3 M le 7 août 2007 à l’ordre de Biosphere Trading Ltd. La magistrate Wendy Rangan avait conclu que l’accusée avait admis dans ses dépositions être celle qui avait émis le chèque. L’absence des plaignants en cour n’avait de ce fait aucune incidence sur les preuves versées dans le dossier à charge. « The defence has submitted that there is no evidence against the accused since the prosecution witnesses did not turn up. I find that the evidence on record and the admissions of the accused in her defence statement are sufficient to establish the case against her », a relevé la magistrate.