La dernière classique de la saison, la Coupe d’Or, pointe à l’horizon et sera le pôle d’attraction du prochain week-end de courses (25-26 octobre). Les derniers réglages ont été effectués et cette course pourrait décider, cela a été le cas, ces dernières saisons, du championnat des écuries. En fait, cette épreuve pourrait aussi décerner le titre de cheval de l’année et ce sera l’occasion pour Man To Man, Bulsara et Albert Mooney de se démarquer de leurs adversaires.
Man To Man est le vainqueur du Maiden et a remporté ses trois dernières courses. Il aura la lourde tâche de revenir sur 1600m. Shirish Narang et Nathalie Henry ont bénéficié des précieux conseils de Philippe Henry pour mener à bien leur tâche. Tout ce qu’on peut dire, c’est que le cheval se trouve dans d’excellentes dispositions et qu’il a donné un aperçu de sa belle forme mardi matin quand il a travaillé sur le gazon.
Bulsara a aussi été maintenu à l’entraînement depuis sa participation dans le Ruban Bleu. Il a été soigneusement entraîné et devrait être au top de sa condition le jour J. C’est un cheval qui donne toujours le meilleur de lui-même et devrait une fois encore faire l’arrivée.
Albert Mooney, lui, s’est plus particulièrement illustré sur 1400-1500m. Il a toujours péché dans la finition sur le parcours du jour face aux meilleurs. La ligne sera importante pour lui et il devra aussi faire en sorte de rester à son rythme dans la partie initiale pour conserver suffisamment de réserves.
L’écurie Gujadhur pourrait aussi compter avec Tandragee qui aura rarement déçu cette saison. On appréhende toutefois le fait qu’il ait eu deux courses assez difficiles lors de ses deux dernières tentatives et que cela pourrait jouer sur sa fraîcheur.
L’écurie Foo Kune voudra mettre fin à tout suspense en ce qui concerne le titre d’écurie championne. Love Struck vient de remporter sa première course au Champ de Mars. Force est toutefois de constater qu’il n’a pas battu les meilleurs alors que l’autre représentant, Roman Manner, se retrouvera à poids d’âge face à des chevaux bien mieux placés que lui à l’échelle des valeurs.
François Bernardus devrait être le porte-drapeau de l’écurie Allet après son récent succès. On lui prévoit une tâche plus dure cette fois, mais il semble posséder une marge de progrès qui pourrait l’amener à titiller les meilleurs.
Ice Axe pourrait aussi être de la partie. Il aura impérativement besoin d’un bon parcours et ne pas faire les extérieurs pour donner le meilleur de lui-même. Sur ce qu’on a pu voir récemment, ce n’est pas le même cheval qu’on a connu en 2012.
Polar Bound, le lauréat du Barbé, vient d’effectuer une rentrée discrète le 4 octobre dernier. Cette course semble lui avoir été profitable car il arbore une jolie robe maintenant. S’il n’est pas desservi par des ennuis, il devrait avoir une bonne carte à jouer. Surtout s’il répète sa dernière course victorieuse.
En l’absence de Tales Of Bravery, l’écurie Maingard pourrait faire appel à Desert Sheik qui n’avait pas mal fait il y a 15 jours. On demeure toutefois réservé sur sa possibilité à tenir un 1600m.
Liquid Motion devrait défendre les couleurs de l’écurie Merven. On l’a trouvé un peu en dessous de sa valeur de 2013 et, à moins d’une transformation, on ne le voit pas jouer les premiers rôles.
Abington pourrait aussi être de la partie. Reste que concourir à poids d’âge ne sera pas chose aisée pour lui.
Valeur du jour, on pense que la victoire ne devrait pas échapper à l’un d’entre Man To Man, Bulsara et Albert Mooney.