Credit photo : Grindboté Stephano Lagarde (au centre) a contribué à la première victoire de l’ASVP, aux dépens des Seychellois de Durantha. Le club mauricien a joué dans la matinée d’aujourd’hui son dernier match contre les Mahorais de l’ASC Tsingoni

L’Association Sportive de Vacoas Phoenix (ASVP) a enfin vaincu le signe indien hier, à Tana, lors de la sixième journée de la Coupe des clubs de l’océan Indien (CCOI) Une victoire aux dépens des Seychellois de Durantha (34-17) qui au final ne comptera que pour du beurre.

Après avoir essuyé quatre défaites d’affilée contre Saint Michel (Madagascar), COSFA (Madagascar), Saint Pierre HBC (Réunion) et l’AS Château Morange (Réunion), les Vacoassiens se sont imposés face au Durantha, une équipe qui avait fait trembler le tenant du titre, l’AS Château Morange de la Réunion, mardi.

Même si leur adversaire était inférieur aux formations rencontrées plus tôt, les Mauriciens ont vite creusé l’écart en première période (21-9) avant de conclure le match sur le score de 34-17. « Nous avons joué à notre vrai niveau. Nous avions accumulé beaucoup de fatigue ces derniers jours, mais mes joueurs sont restés concentrés jusqu’au bout. Quand les jambes ne suivent pas, c’est le mental qui doit prendre le dessus, » explique Jason Chellen, coach de l’ASVP.

« En prenant vite l’avantage en première période, j’ai pu faire tourner l’équipe car beaucoup des joueurs clés comme Pascal Pierre et Nicolas Lemerle, ont souffert physiquement dans ce tournoi. Encore une fois, nous avons évolué en équipe et aujourd’hui, c’est le groupe qui a glané ses premiers points, » ajoute Chellen.
Au niveau des filles, cet après-midi, nous aurons droit à la petite finale 100 % mahoraise, opposant le PC Boueni à l’AS Tsiky. Si le premier nommé a battu la championne en titre, la Jeunesse Sportive Bénédictine (Réunion) sur le score de 34-25, l’AS Tsiky à quant à elle, s’était inclinée 17-22 devant la Tamponaise de la Réunion.