La troisième journée de la Coupe des clubs de l’océan Indien de handball a vu la victoire 20-18 de l’Union Beau Bassin Rose-Hill contre le champion de Maurice en titre, le Curepipe Starlight Sporting Club. Elle permet à l’USBBRH d’assurer sa place en demi-finale. Quant à l’Association Sportive de Vacoas-Phoenix, elle devra s’imposer ce soir afin de préserver ses chances de qualification pour le tour suivant.
Hier soir au gymnase de Phoenix, l’USBBRH, qui restait sur une victoire contre les Comoriens d’Uhuru (36-12), a signé une victoire à l’envie pour son deuxième match du groupe A contre le CSSC. On se souvient qu’en championnat le CSSC avait battu l’équipe des villes soeurs sur le score de 40-35 et les anciens champions de Maurice, telle une bête blessée, attendaient le moment pour prendre sa revanche. Les deux équipes ont tout donné, mais c’est bel et bien les rouge et blanc qui l’ont emporté.
« La défaite en championnat nous a doublement motivés. Nous avons fait plusieurs erreurs durant la rencontre, mais nous avons su répondre aux attaques du CSSC. Mes coéquipiers sont restés solides en défense malgré les 18 buts encaissés. On revient de loin et peu importe notre adversaire en demi-finale, on donnera le maximum. Si on doit perdre, on quittera la compétition la tête haute », nous confie le capitaine de l’USBBRH, Jean-Paul Shadrac.
« Je ne comprends pas cette défaite. Certains de mes joueurs ne se sont pas appliqués. Nous avons confondu vitesse et précipitation, et à ce niveau on le paie cash. Notre adversaire avait la rage de vaincre, nous aussi, mais nous n’avons pu concrétiser les actions. Je pensais qu’après l’édition précédente nous étions devenus plus forts collectivement, mais ce match m’a prouvé que dans la tête de certains de mes joueurs, c’est l’individualité qui prime », souligne Patrick Morin, l’entraîneur du CSSC. Dans l’autre match de la poule A, l’équipe réunionnaise de l’AS Château Morange a facilement battu la modeste équipe comorienne d’Uhuru 38-04 pour s’offrir son billet pour les demis.
Quant à l’ASVP, elle devra impérativement s’imposer contre l’équipe seychelloise de Super 8. « Je suis confiant que mes joueurs reviendront avec la victoire à la fin du match. Notre défaite contre l’ASHB Tamponnais n’a fait que motiver les joueurs. Cependant, notre finale à nous ce sera lors de notre troisième sortie, contre l’AJH Tsimkoura. Ce sera un match difficile mais j’ai confiance en mes joueurs », indique Jason Chellen, l’entraîneur de l’ASVP.
Chez les dames, les équipes réunionnaises ont confirmé leur statut de prétendantes au titre en remportant chacune leur deuxième match du tournoi. La Jeunesse Sportive Bénédictine accède en demi-finale grâce à sa victoire contre les Mahoraises du PC Boueni 25-10, alors que la Case Cressonnière a disposé de l’HBC Combani 17-14. Chez les Mauriciennes, le Plaisance SC a concédé sa deuxième défaite dans la compétition contre l’équipe seychelloise du MF Storm sur le score de 12-17. « Nous avons tout donné mais ça n’a pas suffi. Devant le but adverse, nous n’étions pas assez précises et je pense qu’il n’y avait pas assez d’agressivité dans notre jeu. Mais c’est la première CCOI de l’équipe, donc cela servira dans les prochains matches », déclare Marlyse Desmarais, une des guest players que le Plaisance SC a incluses dans son effectif.
À savoir que le match entre l’équipe féminine de l’USBBRH et la tenante du titre, le Tana Handball?Club?d’Analamanga, qui devait se jouer hier, a été reporté à demain à 16h30 car l’équipe malgache a atterri à Maurice hier soir.