La première manche du championnat des milers est allée à l’outsider Hillbrow, qui est venu surprendre les favoris. Une première victoire de Shirish Narang dans une épreuve principale depuis qu’il est entraîneur. Du coup, l’entraîneur gagne une place au classement pour passer en deuxième position derrière Gilbert Rousset.
Ils étaient peu nombreux, dont nous, à penser que Hillbrow serait capable de damer le pion à Charles Lytton, Elite Class et autre Kremlin Captain. Certes, ce cheval avait montré le bout du nez à se dernière sortie face à Scotsnog, mais on s’était dit que les conditions de cette course lui avaient été favorables. On avait aussi toujours en tête les prestations de ce même Hillbrow face à Kremlin Captain dans le passé et si on pensait que le cheval de Ramapatee Gujadhur n’était pas à son summum, il y avait néanmoins un pas à franchir pour penser qu’ilpouvait l’emporter.
Shirish Narang était convaincu que son cheval serait de l’arrivée. Un silent hope sans doute. Mais non, l’entraîneur avait accordé a winning chance à son protégé. Pourquoi ? « Le cheval avait subi un traumatisme la saison dernière quand il était entré en contact avec Liquid Motion à l’entraînement juste avant qu’il ne rejoigne nos rangs. Il a par la suite participé à la Coupe d’Or. On lui a accordé beaucoup de temps pour qu’il recouvre ses moyens. À Floréal, on l’a soumis à de la longe pour lui redonner confiance », souligne-t-il. C’est sans doute la raison de sa belle course de rentrée et la victoire de samedi n’a pas été une surprise pour lui.
Mais on doit aussi mettre en valeur la superbe prestation de Kremlin Captain, qui affichait une belle robe dans le rond des présentations. On pourrait même dire que c’est lui le vainqueur moral de cette épreuve. Condamné en épaisseur, il a eu une course bien difficile et son jockey a eu raison de se rapprocher dans la ligne droite d’en face. Mais c’était peut-être trop lui demander et il est tombé avec les armes à la main. Et Charles Lytton dans tout cela ? Il s’est surtout concentré à batailler avec Elite Class et a dû puiser dans ses réserves, ce qui explique son manque d’accélération en fin de parcours.
Brandon Lerena s’est néanmoins bien tiré d’affaire au cours de la 6e journée avec, à la clé, un doublé par l’entremise d’Argun et de New Star. Sur ce dernier, il a eu à sortir le grand jeu, on a vu un Brandon Lerena à son meilleur niveau, pour venir reprendre Emaar dans la dernière foulée.
Les débuts de Raymond Danielson ne sont pas passés inaperçus. Il a aussi réalisé le coup de deux avec le favori Sunset Breeze et l’outsider Olympic Bolt, qui est lui venu dominer un Five Star Rock qui, selon nous, n’a pas été judicieusement piloté. Rye Joorawn aurait dû attendre avant de lui demander de fournir son effort final, surtout que le rythme avait été élevé avec la présence du numéro 2 d’Alain Perdrau, Forward Drive. Rye Joorawon s’est par la suite racheté avec After Midnight dans la dernière épreuve.
Enfin, la première pour Vincent Allet avec Buffalo Trip. Dans cette course, on a assisté à une certaine léthargie de la part de certains adversaires. Si du côté des Racing Stewards c’est vers Dawn Raid que se sont dirigés leurs regards, nous avions les nôtres rivés sur Our Jet, qui avait démarré de la première ligne. La première course, elle, est revenue à Blue Jeans, de l’entraînement Raj Ramdin.