Des trois tireurs engagés hier en fin d’après-midi en quarts de finale de la Coupe du Monde de kick-boxing, seul Facson Perrine a passé le cap. Au City Hall de Szeged en Hongrie, le représentant mauricien dans la catégorie -63,5 kg a pris la mesure du Biélorusse Alaiksei Savasteenka par K.O. à la deuxième reprise. Par contre, James Agathe (catégorie -81 kg) et Jessica Jocelyn (-52 kg) n’ont pu franchir ce stade de la compétition, en s’inclinant aux points.
Facson Perrine a été expéditif et le Biélorusse n’y a vu que du feu. Il s’est retrouvé en deux occasions au tapis et l’arbitre a par la suite mis un terme à ce duel à sens unique suite à un enchaînement pieds-poings du tireur originaire de Rodrigues. « Ce fut un combat très facile. Facson était beaucoup trop puissant pour son adversaire. Ce dernier a été vite ébranlé et ce succès ne peut que mettre Facson en confiance pour la suite de la compétition », fait ressortir l’entraîneur national, Judex Jeannot. Éliminé dès les huitièmes de finales lors de la dernière édition, Perrine est déjà assuré d’une place sur le podium. Cet après-midi, il briguera une place en finale face au Russe Oleg Gugaev.
De son côté, James Agathe ne rééditera pas sa performance de 2010 et 2011 quand il s’était retrouvé sur la plus haute marche du podium. Face au Serbe Nicolas Stosic, il aurait pu forcer la décision en sa faveur, mais son adversaire a renversé la situation au cours des quinze dernières secondes. « James a réalisé un premier round catastrophique. Il s’est par la suite bien rattrapé mais a peiné sur la fin. Son manque de compétition a joué contre lui, car il aurait définitivement fait la décision s’il se trouvait à son meilleur niveau », analyse Judex Jeannot. Il demeure évident que James Agathe n’a pas encore retrouvé toutes ses sensations en kick-boxing après son incursion à la boxe anglaise.
Par contre, Jessica Jocelyn, pour son baptême du feu à un tel niveau, a trouvé plus forte qu’elle en la Polonaise Paulina Lukonska. « Il n’y avait pas photo. La Polonaise était beaucoup plus à l’aise et évoluait plus en confiance. Il était clair qu’elle est une habituée du haut niveau », fait ressortir l’entraîneur national.
Outre Facson Perrine, ils seront trois autres tireurs à la recherche d’un visa pour la finale. Dans la catégorie -54 kg, Fabrice Bauluck croisera le fer avec le Russe Armen Aritnynov, qui a dominé un Biélorusse par K.O. au deuxième round, tandis que Fanfan Nagamah trouvera sur sa route le Biélorusse Skiba Siarhei. Peut-on rêver de finale 100% mauricienne dans cette catégorie ?
De son côté, Ketty Rousseau affrontera une Slovaque dans la catégorie -56 kg. Pour rappel, Burtland Simiss a bénéficié d’un tirage au sort favorable en se retrouvant directement en finale où il affrontera demain un Moldave.