La délégation mauricienne composée de sept tireurs, dont deux éléments féminins et accompagnée de deux officiels de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA), quitte le pays tôt demain matin pour la Hongrie où elle prendra part à la Coupe du monde de la WAKO (World Association of Kick-Boxing Organization). Une compétition prévue cette semaine de vendredi à dimanche et sur laquelle Maurice a beaucoup d’ambitions. Selon l’entraîneur national, Judex Jeannot, Fabrice Bauluck (54 kg) et le Rodriguais Facson Perrine (63.5 kg) possèdent les atouts nécessaires pour atteindre les finales de leurs catégories respectives. Il souhaite également que les cinq autres tireurs montent sur le podium.
Fabrice Bauluck, double champion du monde junior et médaillé d’or dans cette même compétition l’année dernière, et Facson Perrine – médaillé d’or en 2011 – sont les tireurs qui ont accumulé le plus gros volume de travail avant le départ. Ces deux tireurs possèdent, en effet, une moyenne de 25 à 30 heures d’entraînement hebdomadaire.  « Facson et Fabrice s’entraînent à la raison de six fois par semaine et le volume de travail correspond à celui d’un tireur de haut niveau. A l’étranger, les tireurs en font de même », a expliqué Judex Jeannot. Pour ce dernier, Fabrice Bauluck et Facson Perrine sont en avance sur leur préparation, tout comme le jeune Burtland Simisse. « Ils ont de bonnes chances d’aller en finale. Cela dit, je ne veux pas dire que les autres n’ont pas leurs chances. Tout ce que je souhaite, c’est que les sept tireurs décrochent tous une médaille », a déclaré Judex Jeannot.
Parlant des chances de James Agathe (81 kg), l’entraîneur national dira que ce dernier possède beaucoup de qualités et l’expérience voulue pour avoir décrocher deux médailles d’or dans cette compétition, soit en 2010 puis en 2011. Toutefois, la seule interrogation demeure le fait que James Agathe vient à peine d’effectuer son retour en kick-boxing après un saut d’une année et demi en boxe anglaise. « James a eu une bonne préparation, mais j’aurais  préféré le voir d’abord lors d’un combat avant cette compétition. Malheureusement, cela n’a pu se faire. Il a certes l’expérience du haut niveau, mais je trouve quand même qu’il manque un peu de sensation. Il ne faut pas oublier qu’entre les entraînements en salle et la compétition sur le ring,il y a une grande différence Il n’empêche qu’il doit quand même redémarrer quelque part», a souligné Judex Jeannot. Il a ajouté que Burtland Simisse est très bien, au même titre de Fanfan Nagamah (54 kg), lequel a eu la chance de partir pour trois mois en stage en Thaïlande avec Facson Perrine.
Jessica Jocelyn et Ketty Rousseau pour une première
L’entraîneur national a également parlé de la participation des deux éléments féminins, nommément Jessica Jocelyn et Ketty Rousseau, qui seront toutes deux engagées chez les 56 kg. C’est une grande première pour le kick-boxing mauricien et Judex Jeannot compte les laisser profiter pleinement de l’évènement. « C’est une très bonne chose pour la discipline. Les filles ont énormément progressé et se sont beaucoup sacrifiées. C’est une première et il ne faut pas leur mettre la pression », a-t-il précisé. Ce dernier trouve même que les deux tireuses ont bien travaillé physiquement et tactiquement et qu’il va maintenant falloir les mettre dans de bonnes dispositions psychologiques. « Elles ont beaucoup d’envie et ont confiance. Elles peuvent réaliser une bonne performance », a-t-il ajouté.
D’autre part, Judex Jeannot a dit constater un très bon état d’esprit au sein du groupe et pour lui, c’est très important avant d’aborder une compétition de cette envergure. Qui plus est, c’est la première fois que la fédération est représentée avec une aussi grosse délégation. « C’était prévisible qu’un jour, on se déplace avec autant de tireurs. Car au fil du temps, la sélection nationale commence à s’agrandir avec d’autres tireurs de valeur », a fait remarquer l’entraîneur national. Ce dernier a tenu à remercier tout le staff technique, aussi bien que le Dr Allen Naraidoo pour le suivi médical. Il dira d’ailleurs que Facson Perrine, Fabrice Bauluck et Ketty Rousseau ont attrapé la grippe ces derniers jours, ralentissant du coup leur préparation. « Mais grâce aux bons soins du Dr Naraidoo, tout le monde est remis. Ketty a même eu un étirement à la jambe droit, mais ça va mieux », a-t-il indiqué. Judex Jeannot n’a pas manqué de souligner le gros travail effectué par la fédération pour mettre les tireurs en bonne condition tout au long de leur préparation.