Amateurs pour la majorité d’entre eux du ballon rond, les Mauriciens sont à la fête avec la tenue de la Coupe du Monde au Brésil. Mais les horaires décalés des matches ainsi que le nombre quotidien de rencontres pourraient néanmoins les pousser à déserter leur lieu de travail. Or, tel ne serait finalement pas le cas. C’est en tout cas ce qu’affirment certains employeurs, précisant même que le taux d’absentéisme serait inchangé, soit entre 4 et 6%.  
Le Mauricien a en effet prix contact ce matin avec plusieurs usines, de même qu’avec la MEF. La question était de savoir quelles étaient les incidences de la Coupe du Monde sur le comportement des employés. Réponse : « Le taux d’absentéisme reste entre 4 et 6% », selon Dradip Deursun, le secretaire de la MEF. La situation semble donc être normale dans les entreprises, notamment dans les usines textiles. Reste que les employés sont à la fête et que les discussions autour du ballon rond ne manquent pas. En somme, une ambiance festive sans grandes conséquences.
Dradip Deursun poursuit : « Nous ne sommes évidemment qu’au début de la Coupe du Monde, mais malgré les trois matches programmés chaque jour, la situation reste sous contrôle. » L’explication tiendrait notamment aux « systèmes de shift », qui « permet aux employés de se reposer ». Preuve, selon lui, que les entreprises ont bien évolué. « Nous n’avons pas fait d’études approfondies sur la question car ce n’est pas la première Coupe du Monde. Les employés savent allier travail et loisirs. »
Par ailleurs, nombre d’entreprises n’hésitent pas à mettre des téléviseurs à la disposition de leur personnel, permettant ainsi à leurs employés de suivre les rencontres pendant leurs pauses. « Ces facilités sont fréquentes. Personnellement, je pense que tout se passera bien jusqu’à la fin de la Coupe du Monde. La plupart des employés, et des employeurs, sont avant tout des professionnels », poursuit-il, avant d’ajouter : « Le taux d’absentéisme reste entre 4 et 6%. C’est un pourcentage normal, et donc qui n’a rien à voir avec cet événement sportif. »
Même constat dans les usines. Trois d’entre elles confirment d’ailleurs que la situation n’est pas différente qu’avant le début du Mondial. « La situation est normale. Nous n’avons pas eu de problèmes d’absentéisme ou de retards liés à la Coupe du Monde », dit une responsable de la CMT. Chez Star Knitwear et Floreal Knitwear, c’est le même son de cloche, même si cette dernière a observé une ambiance « très festive » depuis le début de la compétition. « Nous n’avons pas eu de problèmes d’absentéisme mais les employés sont manifestement à la fête. Il faut dire que nous y sommes pour quelque chose car nous avons à coeur le bien-être de notre personnel. Nous avons en effet installé des écrans afin que les employés puissent suivre les matches… pendant leurs pauses, bien entendu. Cela les motive et leur permet de travailler dans la bonne humeur. »