Enfin des rayons de soleil pour la boxe mauricienne. Après la prestation moyenne enregistrée lors du China Open et l’annulation des championnats d’Afrique Elite prévus à Maurice, la Coupe de l’océan Indien a permis à cette discipline de retrouver des couleurs. À l’île de La Réunion lors des deux sessions tenues à Saint-Pierre et à Saint-Joseph, Maurice a réalisé une domination sans partage du côté masculin, avec l’obtention de sept médailles d’or. Les deux boxeuses se sont quant à elles inclinées, mais selon l’entraîneur national, Judex Bazile, elles n’ont point démérité.
À deux mois des championnats du monde, cette prestation d’ensemble ne peut qu’apporter une certaine motivation au sein du groupe. Même si les Malgaches n’étaient pas de la partie, il n’en demeure pas moins que cette compétition régionale aura permis aux Mauriciens d’avoir d’autres repères dans l’optique des prochains Jeux des îles.
« Une performance très honorable. Les boxeurs ont démontré qu’il faudra compter avec eux aux Jeux des îles », lance Judex Bazile, qui évoque ainsi les succès acquis par Ludovic Bactora, Yannish Hurpersad, John Colin, Richarno Colin, Jean-Luc Rosalba et Cédric Olivier. Une satisfaction renforcée par le fait que Hurpersad et Rosalba sont âgés de moins de 18 ans.
Selon l’entraîneur national, les victoires de certains de ses protégés ne souffrent d’aucune contestation, à l’image de celles acquises par Hupersad et John Colin. « Yannish a gagné ses trois rounds confortablement. D’ailleurs, son adversaire, à savoir le Seychellois Archill, évoluait avec une certaine crainte face à lui. De son côté, John a imposé sa boxe dès le début et a livré un duel à sens unique face au Seychellois Allisop qui, faut-il, le souligner, évolue désormais dans une catégorie supérieure. »
Par contre, Judex Bazile fait ressortir que Jean-Luc Rosalba a dominé les deux premiers rounds de sa finale face au Seychellois Félix. Il a par la suite su contenir les assauts de son adversaire qui est revenu fort sur la fin. Il en a été de même pour Cédric Olivier, qui s’est montré maître de la situation dès l’engagement avant de gérer la situation face au Réunionnais Clément Hong Sik Kee, qui a tout donné sur la fin. D’ailleurs, Olivier n’obtiendra la décision en sa faveur qu’avec l’avantage préférentiel de deux juges contre un.
Par contre, Ludovic Bactora a su graduellement se démarquer de Rodriguez. « Le Réunionnais a mis Ludovic sous pression au début. Ce dernier a toutefois pu trouver ses marques et a enchaîné les coups. Au fil des rounds, il a confirmé son potentiel », souligne Judex Bazile.
L’entraîneur national avance également que Tessa Dumas et Isaura Ratna ont su tirer leur épingle du jeu. « Elles sont sur la bonne voie et ont évolué sans complexe. Je demeure persuadé que Tessa méritait la victoire, ayant dominé le combat. Quant à Isaura, elle a subi au début, et cela a fait la différence. Néanmoins, elle s’est montrée agressive sur la fin. »
Cette compétition terminée, les regards seront maintenant braqués sur les championnats du monde. « Ce sera notre défi majeur. Nous comptons préparer cette échéance avec la tenue de stages », souligne Judex Bazile.