Le Real continue sa marche en avant dans la Coupe de la République version 2014. Jeudi, les Port-Louisiens ont donné une leçon de basket-ball aux Mahebourg Flippers (78-43) au gymnase de Phoenix dans le cadre des quarts de finale de la compétition. Ils rencontreront demain l’École de Basket de Cassis (EDB Cassis).
Après la rencontre, il y avait côté port-louisien un Neva Vadiveloo qui souriait et du côté de Mahebourg un Pascal Prayag qui pouvait être déçu. « Nous avons très bien joué. Les joueurs ont été appliqués et les choses se sont faites d’elles-mêmes », note Neva Vadiveloo. Pour Pascal Prayag, il y a une petite pointe de déception. « Quatre sur cinq joueurs majeurs sont blessés. Nous avons même joué avec trois pivots pendant quelque temps. »
Et ce qui devait arriver arriva. Le Real, qui a gardé le même tempo que contre l’ASVP, prend rapidement les commandes de la rencontre, sans laisser de chance aux Flippers, qui ont dû composer avec pas mal de blessés. « Admettons-le, le Real a bien joué, avec une défense agressive. Mais en même temps, nous n’avons pas à rougir, nous étions diminués », avoue Pascal Prayag.
Du côté du Real, c’est une sorte d’euphorie. « Les garçons ont bien joué, on voit qu’ils progressent de match en match. » Maintenant que l’obstacle mahébourgeois est passé, il reste au Real à affronter Cassis. « C’est un match à suivre. Entre le Real et Cassis, c’est le genre de rencontre où il peut y avoir des surprises », prévoit Neva Vadiveloo.
Il a raison de préparer l’équipe avec cet aspect en tête. Cassis a en effet pris le meilleur sur une équipe des Malherbes Harlems 66-57. « Ils ont le style et beaucoup de fluidité dans leur jeu », analyse l’entraîneur de Port-Louis. Mais lui n’a pas peur à l’idée d’affronter une équipe qui lui a souvent donné du fil à retordre dans le passé. Mieux encore, il préparera l’équipe en conséquence. « Nous allons certainement essayer de régler les petits détails pour être performants dimanche. »
Le coup d’envoi de la rencontre est prévu à 17h. L’autre demi-finale mettra aux prises les Roche Bois Warriors à Attila. Une autre joute explosive en somme tant les joueurs des deux camps sont gonflés à bloc pour cette rencontre. L’année dernière, les Roche-Boisiens avaient chuté dans l’ultime match contre le Real. Attila, de son côté, confirme son regain de forme, en témoigne son classement dans la Super League (3e). Ce rendez-vous est prévu à 19h.
En lever de rideau de la journée, la rencontre féminine, entre BBRH-Hoop, tenante du titre, et les Malherbes Harlems. Est-ce que les Curepipiennes arriveront à contrer Hoop ? Réponse à partir de 15h au gymnase de Phoenix.