Les barreurs sont entrés dans la phase intensive de la préparation en vue de la Coupe de l’océan Indien de voile que Maurice accueillera du 8 au 18 août. L’encadrement technique a mis sur pied un groupe de barreurs qui a entamé une préparation axée sur la compétition, qui s’annonce disputée avec la présence des Réunionnais et des Seychellois.
L’encadrement technique, sous la supervision de l’entraîneur national Mike Lafleur, a mis sur pied une présélection de 21 athlètes, avec seulement trois qui prendront la porte de sortie. « Nous avons réglé la questions de presque toutes les sélections pour la COI. D’ici à quelques jours, nous saurons qui seront rayés de la liste », explique Mike Lafleur.
Si en laser optimist, 4.7 dames, radial hommes et dames et standard, la liste est plus ou moins déjà connue. Par contre, le groupe qui défendra les couleurs de Maurice en laser 4.7 hommes ne l’est pas encore. Mike Lafleur se retrouve devant six options, avec OBrian Brasse, Neaz Rughoony, Lionel Soupe, Adrien Lacaze, Andy Mirbel et Thomas François. « Ce sont six barreurs de valeur. Mais nous devrons retirer trois noms de cette liste ».
Dans les autres sélections, on retrouve les habitués, à l’instar de Kevin Lafleur (radial), Loïc Édouard (radial), Christopher Bon, Vandamme Lafleur, Robert Rault, tous retenus pour défendre les couleurs mauriciennes en laser standard. Chez les dames, on retrouve Tatiana Mathieu, médaillée d’or en 4.7 laser aux Seychelles lors de la Coupe de l’océan Indien, l’année dernière, et Stéphanie Lejuge en radial.
« Nous voulons utiliser la Coupe de l’océan Indien pour bâtir un groupe en vue des JIOI 2015 à La Réunion. Cette compétition sera en quelque sorte la vitrine de la voile pour 2015 », déclare encore Mike Lafleur. D’ailleurs, il souhaite une revanche des Mauriciens, qui avaient pu tirer leur épingle du jeu lors des précédentes éditions de la Coupe de l’océan Indien, à La Réunion en 2012 et aux Seychelles en 2013. « Lors des précédentes éditions, nous avons observé nos adversaires. Et je pense que le fait d’évoluer dans notre lagon sera un avantage pour les barreurs. »
De plus, pour espérer décrocher un résultat satisfaisant, Mike Lafleur a préconisé une série d’entraînements intensifs, avec les barreurs sur l’eau les lundi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche. « Nous misons beaucoup sur l’aspect technique, mais aussi sur l’aspect psychologique. Nous mettons tout en oeuvre pour que les barreurs soient prêts pour ce jour », avance Mike Lafleur.
En attendant, l’organisation a su ramener des sponsors en vue d’un soutien financier. Pour l’instant, le nom du principal parrain de l’événement n’a pas encore été dévoilé.