Poursuivi pour coups et blessures entraînant la mort sans intention de tuer, Sookdeo Heeransing a plaidé coupable. Il a été condamné à quatre ans de prison.
Sookdeo Heeransing, alias Vishal, avait initialement été inculpé de manslaughter et l’affaire devait être entendue devant la Cour d’assises. La charge a été requalifiée en « wounds and blows causing death without intention to kill » sous le Code pénal et a été écoutée par la Cour intermédiaire. Il est défendu par Me Assad Peeroo. Le magistrat Denis Mootoo l’a condamné à quatre ans de prison.
Selon l’acte d’accusation logée contre lui, le délit reproché remonte au 23 juillet 2006 à Mare-d’Albert. Le directeur des poursuites publiques lui reproche d’avoir infligé des coups et blessures à un certain Deepak Kumar Harhangi. La poursuite est toutefois d’avis qu’il n’y avait aucune intention de la part de l’accusé de causer la mort de la victime. Sookdeo Heeransing a plaidé coupable devant le magistrat Denis Mootoo.
Dans ses dépositions, le prévenu a accepté causé la mort de la victime. Il s’est d’ailleurs rendu à la police délibérément. Sookdeo Heeransing a raconté que ce soir là il était en compagnie de sa belle-soeur et de la victime. Ils étaient en voiture et avaient un peu bu. À un certain moment, il y a eu une dispute entre sa belle-soeur et Deepak Kumar Harhangi. Ils sont sortis de la voiture mais l’accusé est resté sur le siège du conducteur et leur a dit d’arrêter de se disputer, sinon il allait partir sans eux.
Dans sa version, il soutient que la victime s’est quasiment jetée sur le capot de sa voiture. Il a toutefois fait ressortir qu’il n’a pas arrêté son véhicule. Le prévenu a déclaré qu’il ne sait pas quand et où la victime est tombée. Il a expliqué sa réaction en disant qu’il avait peur et qu’il est allé cacher sa voiture dans un champ de cannes à sucre. En entendant son nom à la radio, il a décidé de se rendre à la police.
Le Dr Satish Boolell, ancien Chief Police Medical Officer, qui a autopsié le corps de Deepak Kumar Harhangi, a attribué sa mort à une exsanguination causée par des blessures graves au bas du corps. Une bonne partie de son ventre a été écrasée par la voiture.