La magistrate Doorgeshnee Dinya-Mooloo, siégeant en cour de Rose-Hill, a trouvé Clifford Messin coupable de « wounds and blows » sous l’article 301 (1) du Criminal Code. L’accusé avait plaidé non-coupable et n’avait pas retenu les services d’un avocat.
Les faits se sont déroulés le 8 septembre 2011 à l’avenue des Palmiers, Beau-Bassin. L’accusé a infligé des coups à une personne qui a dû être admise à l’hôpital Jeetoo. La victime a déclaré en cour que l’accusé l’avait frappée au visage, ce qui concorde avec sa form 58, qui fait mention de lacérations sur le côté droit du nez.
Appelée comme témoin, l’épouse de l’accusé a d’abord déclaré que son mari n’avait pas agressé la victime. Toutefois, lors de son contre-interrogatoire, lorsqu’on lui a dit que son mari a admis avoir frappé la victime sans le vouloir, l’épouse devait répondre qu’elle avait le dos tourné à ce moment-là et qu’elle n’a rien vu, avant de se raviser et déclarer que son époux avait peut être blessé la victime.
La magistrate Dinya-Mooloo a estimé que la victime a déposé de manière crédible. Ainsi, Clifford Messin a été trouvé coupable de coups et blessures. La sentence sera prononcée ultérieurement.