La magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, siégeant en cour de Rose-Hill, a trouvé coupable Chandar Teeluckdharry de coups et blessures par imprudence. La magistrate a jugé que l’accusé a fait preuve de négligence en disposant des matériaux de construction et des parpaings sur la route, causant des blessures à un certain M. Hemraz.
Chandar Teeluckdharry a plaidé non-coupable en cour. Le 23 novembre 2011, l’accusé réalisait des constructions à son domicile et il avait placé du sable et des pierres sur la route, entourés par des parpaings. Le lendemain, l’accusé devait s’apercevoir que les matériaux de construction ont été éparpillés sur la route ainsi que les parpaings. Par la suite, il a appris qu’un motocycliste, un certain M. Hemraz, avait heurté les parpaings. Dans une version donnée à l’inspecteur Gya, Chandar Teeluckdharry a reconnu que les matériaux qu’il avait placés sur la route ont été à l’origine de cet accident.
Pour sa part, la victime a déclaré qu’il roulait à 35 km/h quand il a vu des parpaings sur la route à quelques mètres devant lui. Il a alors essayé de freiner mais en vain. La victime aurait alors heurté une brique et a été projeté sur le sol. Il serait resté inconscient pendant deux jours.
Dans son jugement, la magistrate Gayan-Jaulimsing a déclaré que la form 58 présentée en cour atteste que la victime a été impliquée dans un accident qui lui a fait perdre connaissance. La magistrate a aussi approuvé la version de la victime qui a réfuté les arguments de la défense, selon lesquels la brique qu’il a heurtée ne faisait pas partie des matériaux de construction appartenant à l’accusé.
Chandar Teeluckdharry a dès lors été trouvé coupable du délit « of having caused involuntary wounds and blows by imprudence in breach of sections 239 (2) of the Criminal Code ». La sentence sera connue ultérieurement.