Leckram Choolun et Raj Kunar Choolun avaient été trouvés coupables de coups et blessures par la Cour de District de Port-Louis et avaient été condamnés à payer chacun une amende de Rs 1 500. Les deux frères avaient fait appel, estimant que la magistrate n’avait pas pris en considération le formulaire 58 présenté en Cour et avait retenu la version du plaignant qui selon eux était remplie d’incohérences. Les Choolun avaient plaidé non coupable et avaient soutenu en Cour que bien qu’il y eût eu une dispute ce jour-là avec leur voisin, il n’y a pas eu de coups.
Le 3 janvier 2010, une dispute aurait éclaté entre les frères Choolun et leur voisin pour une affaire d’obstruction causée par un van. Le plaignant avait rapporté que l’un des frères lui avait asséné un coup de bois sur la tête alors que l’autre lui avait donné des coups au visage. La magistrate avait conclu que les détails concernant la nature des blessures sur le formulaire 58 n’étaient pas clairs et que la victime était un témoin fiable. Les juges Benjamin Marie Joseph et Chui Yew Cheong siégeant en appel ont trouvé que la sentence imposée était appropriée dans ce cas. « Taking into account that they mounted a totally unjustified and concerted action against the declarant and also made use of a piece of wood, we are of the view that a lesser sentence would not have met the ends of justice », ont-ils souligné.