Un homme poursuivi en Cour intermédiaire sous une charge de possession d’arme à feu avec l’intention de mettre des vies en danger a été blanchi. Il lui était reproché d’avoir tiré quatre coups de feu à l’extérieur d’une maison de jeu à Flacq, dans la soirée du 17 février 2011. Toutefois, dans son jugement rendu mardi 19 juillet, la magistrate Wendy Rangan a statué que l’accusation n’a pas été établie. L’accusé avait indiqué avoir tiré ces coups de feu pour faire fuir des individus qui l’avaient agressé, ainsi que son oncle, à l’extérieur du casino.
Détenteur légal d’une arme à feu, l’accusé avait nié en Cour avoir eu l’intention de mettre des vies en danger le jour des faits. Il avait plaidé non coupable et était représenté par Me Gavin Glover. L’accusé a affirmé qu’il était en possession d’une arme à feu, mais qu’il avait tiré en l’air pour faire fuir ses assaillants. Il a expliqué qu’il devait aller à la chasse ce jour-là, mais avait finalement fini par rejoindre son oncle dans un casino à Flacq. Là-bas, il a eu une altercation avec un vigile du casino, car ce dernier lui a demandé d’éteindre son téléphone portable. Une bagarre a alors éclaté ; son oncle et lui auraient été poussés à l’extérieur du casino par des vigiles où ils ont tous deux été agressés. Réussissant à s’échapper, mais trouvant son oncle en mauvaise posture, l’accusé a couru vers son véhicule où il s’est muni de son fusil de chasse. Pour faire fuir les agresseurs, il a tiré des coups de feu en l’air et en direction du casino. L’accusé a soutenu qu’il n’avait aucune intention de blesser ou de tuer quiconque.
En prenant en considération les preuves présentées en Cour, la magistrate a trouvé que l’accusation, soit le fait que l’accusé avait l’intention de mettre la vie d’autrui en danger, n’a pu être prouvée. Elle a ainsi rayé l’accusation portée contre lui.