Jean Suzanne, ancien directeur d’Infinity BPO, qui avait été traduit en Cour intermédiaire pour émission de chèque sans provision, a été condamné à une amende de Rs 75 000. Il avait, à l’appel de ce procès, plaidé coupable de l’accusation logée contre lui.
Il avait remis un chèque d’un montant de Rs 213 579 à l’agence de voyages Thomas Cook. Mais celle-ci n’a pu le négocier avec la banque, l’accusé ayant été en manque de fonds sur son compte. Ce dernier a toutefois remboursé Rs 107 000 de ce montant à l’agence.
Comparaissant devant la magistrate Wendy Rangan, Jean Suzanne, après avoir reconnu sa faute, a expliqué qu’il n’a pas d’emploi depuis que la firme qu’il dirigeait a été mise en liquidation. Il a ajouté que les membres de sa famille sont rentrés en France et qu’il compte les rejoindre et y travailler afin de pouvoir payer le reliquat de sa dette envers Thomas Cook. Tenant les démarches déjà entreprises par Jean Suzanne en considération, la magistrate a considéré qu’une peine de prison serait excessive pour l’accusé. Elle lui a alors infligé une amende.