Le procès de l’Américain Andrew Zachary Bruder, 38 ans, poursuivi en Cour intermédiaire sous des charges de coups et blessures et d’attentat à la pudeur, s’est poursuivi hier devant le magistrat Pranay Sewpal. C’était au tour de la présumée victime, l’ex-femme de Zachary Bruder, de témoigner lors de cette séance. Cette dernière a toutefois demandé à avoir recours à un interprète, n’étant pas familière avec l’anglais.
Des témoins de la poursuite, en l’occurrence des officiers de police affectés à l’enquête sur cette affaire, avaient déposé en cour lors de la précédente séance. L’audition de l’ex-femme de l’accusé est désormais attendue.
Zachary Bruder est poursuivi sous cinq charges, dont deux pour coups et blessures sur son ex-femme, à deux reprises, le 6 octobre 2013 et le 14 février 2014. Il répond aussi de trois charges d’attentat à la pudeur sur une fillette de 11 ans.
L’Américain n’est pas à sa première inculpation en Cour intermédiaire. En septembre 2015, il a été arrêté par la police sur des allégations d’attentat à la pudeur sur sa fille de cinq ans, alors qu’ils vivaient à Camp-Levieux, à Rose-Hill. Il avait passé 14 mois en détention préventive avant de faire face à un procès. Il avait finalement été disculpé par le magistrat Azam Neerooa, qui avait relevé les nombreuses incohérences dans les versions de la fillette et celles de la mère. Cette fois-ci, l’épouse de l’Américain, avec qui il est séparé depuis 2014, allègue que son mari l’a agressée à deux reprises, en octobre 2013 et en février 2014. Zachary Bruder est aussi poursuivi pour attentat à la pudeur sur une fillette de onze ans.
Lors de la séance d’hier, la poursuite, représentée par Me Chitralata Soobagrah, a demandé à amender la liste des témoins dans cette affaire. De ce fait, quatre officiers de police ont été entendus par le magistrat Pranay Sewpal. Après les dépositions des témoins, la poursuite a demandé un renvoi pour que les nouveaux témoins ajoutés à la liste soient assignés à comparaître. La cour a cette fois-ci ajourné l’affaire au 30 août, date à laquelle la plaignante devrait être appelée à témoigner avec l’aide d’un interprète. Zachary Bruder, qui a plaidé non-coupable, est défendu par Me Neelkanth Dulloo.